Les Ukrainiens du Canada lance un appel pour reconnaître l'internement d'immigrants ukrainiens en 14-18

Les Ukrainiens du Canada lance un appel pour reconnaître l'internement d'immigrants ukrainiens en 14-18

Ukrinform
Des descendants de milliers d’immigrants ukrainiens qui ont été internés dans des camps au Canada pendant la Première Guerre mondiale, notamment en Colombie-Britannique, demandent la reconnaissance de ce pan d’histoire peu connu.

Cette information a été communiquée par Radio Canada.

«Les contributions du Canada aux efforts alliés pendant la Première Guerre mondiale sont bien documentées, mais la façon dont le pays a emprisonné certains de ses propres habitants pendant le conflit l'est moins. Le Canada a enregistré plus de 80 000 immigrants ukrainiens et autres immigrants d'Europe de l'Est comme étrangers ennemis pendant la guerre qui a duré de 1914 à 1918. Plus de 8500 ont été envoyés dans des camps d'internement et de travail, tout comme le pays l'a fait avec les Canadiens d'origine japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale», peut-on lire dans le communiqué.

C'est un élément important de notre histoire canadienne et les gens doivent le savoir, a déclaré Andrea Malysh, qui habite à Vernon et dont l'arrière-grand-père, Wasyl Luchak, a été envoyé dans un camp d'internement au Québec pendant la guerre.

M. Luchak a immigré au Canada en 1903 pour cultiver une terre en Alberta. Il est arrivé avec un passeport austro-hongrois, car il venait d'une région d'Ukraine dominée par l'empire austro-hongrois.

Il ne savait pas que, plus tard, son passeport deviendrait son détriment, a déclaré Mme Malysh, qui travaille pour le Fonds canadien de reconnaissance de l'internement durant la Première Guerre mondiale

Le 28 juillet 1914, l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie, déclenchant la Première Guerre mondiale.

Au Canada, les Ukrainiens et d'autres immigrants d'Europe de l'Est liés à l'empire austro-hongrois ont été contraints de se déclarer étrangers ennemis et beaucoup ont été envoyés dans des camps d'internement en vertu de la Loi sur les mesures de guerre. Plus de 500 personnes ont été envoyées au camp de Vernon, selon l'historien Don McNair, alors qu'il ne devait en recevoir que 80.

De nombreux camps à travers le Canada sont devenus des camps de travail, les prisonniers étant forcés de construire des routes.

En 2005, Ottawa a adopté la Loi sur l'indemnisation des Canadiens d'origine ukrainienne, qui reconnaissait l'injustice envers les personnes internées pendant la Première Guerre mondiale. Maintenant, les efforts sont concentrés vers une reconnaissance par la province.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-