Aujourd’hui marque la Journée mondiale de l’ours polaire

Aujourd’hui marque la Journée mondiale de l’ours polaire

Ukrinform
Le 27 février, c'est la Journée internationale de l'ours polaire. Elle a pour but d'attirer l'attention sur la nécessité de protéger ces animaux menacés par le braconnage, le réchauffement climatique et la pollution de l'environnement.

L’espèce est répartie sur 5 états soit les États-Unis, le Canada, la Russie, le Groenland (Danemark) et la Norvège (au Svalbard). La population est estimée entre 20 000 et 25 000 individus.

La banquise est un élément fondamental dans la vie des ours polaires, car c’est leur terrain de chasse. Moins il y a de banquises et moins longtemps celle-ci perdure durant la saison froide et plus les ours doivent faire de longs parcours pour trouver de la nourriture. L’espèce est menacée par la fonte de plus en plus rapide de la banquise arctique.

Notre monde se réchauffe parce que le climat s’adoucit et l’habitat de l’ours blanc, la mer de glace fond littéralement. Si nous n’agissons pas, les ours blancs sauvages – le symbole même de l’Arctique – pourraient disparaître.

Le réchauffement climatique menace les ours blancs, mais les répercussions vont bien au-delà de ces derniers et bien au-delà de l’Arctique. Les populations sont aussi menacées par la hausse du niveau de la mer, les mauvaises récoltes et les phénomènes météorologiques extrêmes, qu’il s’agisse de sécheresses ou d’inondations.

Venez découvrir 15 faits intéressants sur l’ours polaire :

  • Le Canada abrite près de 60% des ours polaires de la planète.
  • Les ours polaires peuvent nager jusqu'à 100 kilomètres!
  • La pièce de monnaie canadienne de deux dollars met en vedette un ours polaire.
  • Il peut localiser les trous d’aération des phoques, couverts d’une couche de glace et de neige d’une épaisseur de 90 cm ou plus situés à une distance pouvant parfois atteindre un kilomètre.
  • La fourrure et la peau sont huileuses et très hydrofuges, ainsi elles peuvent facilement évacuer l’eau et sécher très rapidement.
  • Les ours polaires ont un système d'isolation thermique si performant qu'il leur arrive parfois de surchauffer; ils doivent alors nager dans les eaux glacées pour se refroidir.
  • Les ours polaires utilisent les plaques de glace flottantes (la banquise) comme plateforme de chasse pour attraper les phoques et autres mammifères marins dont ils se nourrissent. Sans ces plaques de glace, il leur est difficile de se nourrir convenablement.
  • La femelle est deux fois plus petite que le mâle, pesant entre 200 et 300 kg. L’ours polaire mâle atteint sa taille adulte vers 8 à 10 ans alors que la femelle cesse de grandir vers l’âge de 5 à 6 ans.
  • L’ours polaire est inscrit sur la « liste rouge » (inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales) des espèces menacées de l’UICN.
  • Un ours polaire peut manger jusqu'à 46 kg (100 lb) de nourriture d'une seule traite.
  • L’ours polaire peut vivre jusqu’à 35 ans à l’état sauvage.
  • L’ours polaire est un animal pouvant se croiser avec le grizzly. Le croisement des 2 espèces donne naissance à un hybride appelé « pizzly ou grolar. » Contrairement aux autres hybrides, le « pizzly » peut se reproduire.
  • En été, les ours polaires doivent s’en retourner vers la terre ferme. Ne pouvant chasser le phoque, ils vivent surtout de leurs réserves de graisse. Ils doivent conservés leur énergie en restant inactif plus de 80% du temps.
  • « Nanuq » est le terme inuit pour l’ours blanc, mais aussi le nom d’un esprit dans la mythologie inuit. Cet ours blanc, particulièrement imposant, est considéré comme le chef des ours polaires.
  • Un ours polaire pesant 1600 kg et mesurant au moins 3 mètres debout a été découvert! Il a vécu il y a 500 000 à 2 millions d’années. Cet ours géant à face courte aurait été le plus grand et le plus puissant consommateur de viande de son époque, selon les scientifiques.

Avec la vitesse à laquelle les régions nordiques se réchauffent, l’avenir est sombre pour les ours polaires à moins d’investissements massifs pour leur protection et d’une volonté forte des états qui abritent des populations du plus grand des ursidés.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-