Variant Omicron : pour le moment, les patients ont des symptômes légers

Variant Omicron : pour le moment, les patients ont des symptômes légers

Ukrinform
Un médecin sud-africain qui a traité une trentaine de patients COVID contaminés par le nouveau variant Omicron dit n'avoir constaté, pour l'instant, que des convalescences sans hospitalisation.

Depuis une dizaine de jours, Angelique Coetzee, qui est aussi présidente de l'Association médicale sud-africaine, a reçu ces patients aux tests COVID positifs mais aux symptômes inhabituels, rapporte Radio Canada.

La majorité était constituée d'hommes âgés de moins de 40 ans. Un peu moins de la moitié d'entre eux étaient vaccinés.

Outre la fatigue, ils souffraient de courbatures, d'une toux sèche ou d'une gorge qui gratte, a-t-elle détaillé. Seulement quelques-uns avaient une faible fièvre.

Des chercheurs sud-africains ont annoncé le 25 novembre avoir identifié le variant B.1.1.529, baptisé Omicron le lendemain par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), aux mutations multiples et probablement très transmissible.

La nouvelle a suscité un vent de panique, de nombreux pays décidant en quelques heures d'interdire sur leur territoire des voyageurs en provenance d'Afrique australe.

La Dre Coetzee rappelle qu'on sait bien peu de choses sur la dangerosité de ce variant que l'OMS a cependant qualifié de préoccupant.

« Je ne dis pas qu'il n'y aura pas de cas graves, mais pour l'instant, même les patients que nous avons vus et qui n'étaient pas vaccinés ont des symptômes légers, souligne-t-elle. Je suis persuadée que beaucoup de gens en Europe ont ce virus, mais cela n'a été que peu détecté parce qu'on était à l'affût de symptômes du Delta », a-t-elle déclaré.

Plusieurs pays ont signalé des cas d'Omicron, notamment la Belgique, l'Italie, la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Ce dimanche soir, le ministère de la Santé confirme que les autorités sanitaires surveillent huit cas possibles de personnes atteintes du variant Omicron sur le territoire français. Comme l'avait indiquait un peu plus tôt dans la journée le porte-parole du Gouvernement, « le séquençage des prélèvements de ces patients est priorisé ou en cours d’organisation afin de disposer d’une confirmation diagnostique dans les meilleurs délais », indique le ministère.

Près des trois quarts des cas de COVID récemment signalés en Afrique du Sud sont attribuables au variant Omicron. Les chiffres restent cependant bas, c'est-à-dire autour de 3000 nouveaux cas positifs ces derniers jours.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-