Eurobaromètre: face à la guerre en Ukraine, les citoyens soutiennent l’Union européenne

Eurobaromètre: face à la guerre en Ukraine, les citoyens soutiennent l’Union européenne

Ukrinform
La guerre de la Russie contre l'Ukraine a renforcé le soutien de l'opinion publique à l'UE, selon l'Eurobaromètre spécial du Parlement européen du printemps 2022 publié aujourd'hui.

Selon ce sondage, près des deux tiers (65%) des Européens considèrent l'appartenance de leur pays à l'UE comme une bonne chose. L'appartenance à l'UE est considérée comme « une bonne chose » par une majorité relative de citoyens dans tous les États membres, à l'exception de la Grèce et de la Slovaquie, où les répondants sont plus nombreux à la considérer comme "ni une bonne ni une mauvaise chose". Par rapport au dernier Parlemètre réalisé fin 2021, les résultats ont augmenté de manière significative dans la plupart des pays, notamment en Lituanie (+20 points), à Malte (+12 points) ou en France (+2 points).

52% des Européens ont aujourd'hui une image positive de l'UE tandis que 12% en ont une image négative. Ces résultats représentent une augmentation de 3 points par rapport à novembre/décembre 2021, ce qui équivaut également au meilleur résultat mesuré par les enquêtes du Parlement depuis 2007. En France, 48% des citoyens interrogés ont une image positive de l’UE. Les résultats nationaux vont de 76% en Irlande à 42% à Chypre.

« Avec le retour de la guerre sur notre continent, les Européens se sentent rassurés de faire partie de l’Union européenne. Les citoyens européens sont profondément attachés à la liberté et sont prêts à défendre nos valeurs. Ils réalisent plus que jamais que la démocratie ne peut être tenue pour acquise », a déclaré la Présidente du Parlement, Roberta Metsola.

Les événements récents ont également façonné l'image que les Européens ont des autres acteurs majeurs de la scène internationale. La Russie n'est perçue positivement que par 10% des personnes interrogées, contre 30% en 2018, lorsque cette question a été posée pour la dernière fois. La Chine revient à l'avant-dernier rang avec 22% (-14 points). En revanche, les Européens ont une image plus positive du Royaume-Uni (65 %, +1 point), suivi des États-Unis avec 58% (+13 points).

La plupart des citoyens perçoivent la guerre en Ukraine comme un bouleversement: seul un tiers environ des personnes interrogées pensent que cela n’affectera pas leur vie (37%), tandis que 61% pensent le contraire. Les Français sont plus inquiets que la moyenne européenne et pensent pour 67% d’entre eux que la guerre en Ukraine affectera leur vie. Une enquête publiée la semaine dernière par la Commission européenne montre que huit répondants sur dix (80%) sont d'accord pour imposer des sanctions économiques au gouvernement ainsi qu'aux entreprises et aux particuliers russes. Une majorité de citoyens dans 22 États membres est satisfaite de la réponse de l'UE à l'invasion russe en Ukraine.

Alors que l’inflation et le coût de la vie augmentaient déjà bien avant la guerre en Ukraine, quatre Européens sur dix (40%) déclarent avoir perçu un impact sur leur niveau de vie. Signe de la résilience et de l'unité de l'Europe, 59% des Européens considèrent la défense des valeurs européennes communes telles que la liberté et la démocratie comme une priorité, même si cela devait avoir un impact sur le coût de la vie.

Les inquiétudes économiques croissantes se reflètent également dans les priorités politiques sur lesquelles les citoyens souhaitent que le Parlement européen se concentre: la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale est citée en premier (38%), suivie de la santé publique (35%), qui a connu une baisse significative de 7 points au cours des six derniers mois, et de la démocratie et de l'État de droit (32%), qui à son tour a fait l'objet d'une augmentation significative de 7 points.

La perception de la guerre et de ce qu'elle signifie pour l'Union européenne est également visible dans les valeurs fondamentales que les citoyens souhaitent que le Parlement défende en priorité: la démocratie arrive à nouveau en tête, avec une augmentation de 6 points par rapport à l'automne 2021 (38%, +6 points). La protection des droits humains dans l'UE et dans le monde, ainsi que la liberté d'expression et de pensée, suivent avec 27%. Pour les Français, le Parlement européen devrait se concentrer en priorité sur l’égalité femmes-hommes (41%), la liberté d’expression et de pensée (32%) et la démocratie (31%).

Contexte

L'Eurobaromètre spécial du Parlement européen du printemps 2022 a été réalisé entre le 19 avril et le 16 mai 2022 auprès de 26 578 répondants dans les 27 États membres de l'UE. L'enquête a été menée en face-à-face et complétée par des entretiens en ligne lorsque cela était nécessaire. Les résultats de l'UE ont été pondérés en fonction de la taille de la population de chaque pays.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-