Ukraine : un lauréat russe du prix Nobel redistribue via l'UNICEF les millions tirés de la vente de sa médaille

Ukraine : un lauréat russe du prix Nobel redistribue via l'UNICEF les millions tirés de la vente de sa médaille

Ukrinform
Le lauréat du prix Nobel de la paix, Dmitry Muratov, qui a vendu aux enchères sa médaille en or afin de récolter des fonds pour les enfants ukrainiens réfugiés.

Le rédacteur en chef du service d'information russe indépendant Novaya Gazeta - fermé par le Kremlin en mars, à la suite de nouvelles restrictions imposées aux journalistes à la suite de l'invasion de l'Ukraine - a déclaré à ONU Info que ses collègues et lui-même avaient choisi l'UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance, comme la meilleure organisation non gouvernementale pour garantir que les fonds parviennent à tous les enfants ukrainiens dans le besoin.

 « L'UNICEF est 100% de confiance », a déclaré M. Muratov au service russe d'ONU Info, dans une interview exclusive accordée ce mardi, après la vente aux enchères. « Ils ont d'excellents professionnels, ils ont des programmes, ils sont transparents sur la manière dont ils travaillent et utilisent les fonds - c'est ce dont nous avons besoin ».

« Nous leur avons écrit une lettre, ils nous ont répondu, leur lettre est en ma possession. Il était important pour moi que l'UNICEF soit d'accord avec notre volonté que l'argent soit réparti entre tous les pays frontaliers de l'Ukraine où se trouvent des réfugiés, sans exception ».

Le lauréat russe du prix Nobel  a reçu la médaille d'or en octobre 2021, pour services rendus à la liberté d'expression et reportages sans peur face au harcèlement et aux menaces de mort.

Expliquant les nombreuses raisons pour lesquelles sa publication ne pouvait pas imaginer permettre à un enchérisseur russe d'entrer en lice, ou pourquoi il pensait que son journal ne devait pas remettre l'argent directement au gouvernement ukrainien, il a déclaré que cela serait impossible, étant donné le cours actuel de la guerre.

« Si au début [les Ukrainiens] étaient en colère, maintenant ils sont hors d'eux. Leur pays est en train d'être brisé en deux, de disparaître de la surface de la Terre. S'ils vivent chaque seconde sous le son des sirènes, entre un appartement et un abri anti-bombes, c'est la faute de mon pays ».

photo: ONU.Info.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-