« Laboratoires biologiques » d'Odessa : le cynisme qui ne peut pas toucher le fond

« Laboratoires biologiques » d'Odessa : le cynisme qui ne peut pas toucher le fond

Fact Check
Ukrinform
La propagande russe a utilisé une photo de Boutcha pour diffuser une infox sur la vente de « biomatériaux » de soldats des forces armées ukrainiennes, tombés au combat.

Des chaînes Telegram et des médias en ligne russes partagent une fausse « enquête » menée par des « journalistes ukrainiens » anonymes selon laquelle, à Odessa, des « biomatériaux » de soldats ukrainiens tombés au combat sont vendus à l'étranger, leurs dépouilles sont brûlées et les proches sont informés que les membres de leur famille ont « disparu ».

Et qu'ils seraient impliqués dans des transplantations illégales dans un laboratoire de référence de l'Institut ukrainien de recherche anti-peste Mechnikov, 2/4 rue Tserkovna. En outre, le processus serait dirigé par le professeur Serguiy Pozdniakov.

Des photos montrant des sacs noirs avec des corps dans un camion et des captures d'écran du site de surveillance des marchés publics en ligne Clarity-Project sont citées comme preuves.

Pourtant, les photos de cadavres dans des sacs n'ont pas été prises à Odessa. Elles proviennent de Boutcha. Ces sacs contiennent des corps non identifiés de personnes torturées par les occupants. Les propagandistes ont seulement ajouté le filigrane « Odessa typique ».

L'organisation « Institut ukrainien de recherche anti-peste Mechnikov » n'existe plus, car cet institut a été réorganisé en 2015 et a été intégré au Centre de santé publique du ministère de la Santé de l'Ukraine. L'entité juridique sous ce nom est en cours de liquidation depuis 2016. Sur sa base, l'Institut de recherche anti-peste I.I. Mechnikov du Centre de santé publique du ministère de la Santé de l'Ukraine a été créé.

Le profil d'activité du laboratoire est complètement différent : il collectait et étudiait des virus et des agents pathogènes dangereux, et n'était pas impliqué dans la transplantation d'organes. Après le début de l'épidémie de coronavirus, un centre de dépistage a été créé au sein du laboratoire.

La source de cette infox est une vidéo d'une prétendue « enquête » sur les prétendus « laboratoires biologiques » d'Odessa. La vidéo est publiée sur la chaîne YouTube « Odessa typique » et sur la chaîne Telegram du même nom. Le contenu principal de ces chaînes comprend des photos historiques de la ville, des citations de classiques russes et des discours pro-russes.

La vidéo contient des informations qui ne sont pas fondées sur des faits, mais sur de prétendues « propres sources ».

Le laboratoire de référence d'Odessa avait fait l'objet d'attaques de la part de la propagande russe et des politiciens pro-russes en Ukraine avant même le début de l'invasion à grande échelle. Les « enquêtes » similaires ont été menées par des médias qui faisaient partie du pool de Viktor Medvedtchouk.

Andriy Olenine

kh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2023 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-