RSF exhorte les autorités ukrainiennes à lancer une feuille de route en huit points pour la liberté et la fiabilité de l’information

RSF exhorte les autorités ukrainiennes à lancer une feuille de route en huit points pour la liberté et la fiabilité de l’information

photo
Ukrinform
Lors d’une conférence de presse à Kyiv ce 17 mai, l’ONG Reporteurs sans frontières a appelé les autorités ukrainiennes à adopter et mettre en place une feuille de route en huit points. Cette série de propositions vise à renforcer l’indépendance, le pluralisme et la qualité du journalisme.

 Organisée au siège de l’agence Ukrinform, la conférence de presse organisée par RSF incluait la directrice de l’Institute for Mass Communication (IMI) et la présidente du conseil de surveillance du groupe de l’audiovisuel public, Suspilne, ressort-il du communiqué publié sur le site de RSF.

Le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire a présenté les priorités de cette feuille de route :

  • Mettre fin aux restrictions abusives ou discriminations dans la couverture de la guerre
  • Favoriser le pluralisme et l’indépendance des médias
  • Sécuriser le financement du journalisme
  • Favoriser le journalisme de qualité dans les écosystèmes numérique et économique à travers la mise en œuvre du protocole d’urgence de la Journalism Trust Initiative (JTI)
  • Rejoindre le Partenariat international sur l’information et la démocratie, une initiative multilatérale initiée par RSF pour concevoir et mettre en oeuvre des garanties démocratiques dans l’espace numérique
  • Développer et promouvoir le cadre juridique proposé sous le nom de “système de protection” des espaces informationnels démocratiques
  • Lutter contre l’impunité des crimes contre les journalistes, en en faisant une priorité pour la justice
  • Traduire en justice les responsables de la propagande qui ont incité aux crimes de guerre

« La situation en Ukraine est historique. La mondialisation de l’information, la désintermédiation de l’espace de la communication et les moyens technologiques pour produire et amplifier la désinformation sont un contexte complètement inédit pour la propagande. Par ailleurs, les crimes de guerre contre les médias et les journalistes sont commis à une échelle industrielle par les forces armées russes. Nous sommes impressionnés par leur résilience malgré ce contexte. Nous souhaitons soutenir l’Ukraine démocratique pour continuer sur cette voie, d’où nos propositions pour renforcer son espace informationnel », a-t-il souligné.

Responsable de la Journalism Trust Initiative (JTI), Thibaut Bruttin a présenté la mise en place du Protocole d’urgence JTI lancé en partenariat avec Newsguard, visant à soutenir les médias d’information de qualité. Ce mécanisme de réponse rapide permettra aux rédactions en zones à risques, à commencer par l’Ukraine, d’accélérer l’évaluation de leur conformité avec la JTI et d’obtenir leur score de fiabilité NewsGuard, pour recevoir le soutien des annonceurs, des bailleurs de fonds et des entreprises de la tech.

Lors de la conférence de presse, Oksana Romaniuk, directrice de l’IMI, partenaire ukrainien de RSF, a rendu hommage à tous les journalistes ayant perdu leur vie lors de la guerre que la Russie mène contre l’Ukraine depuis un an : « Nous ferons tout pour préserver et développer le pluralisme en Ukraine, protéger les journalistes et soutenir le journalisme de qualité », a-t-elle souligné en évoquant les défis auxquels les professionnels des médias font face en Ukraine.

En un an, les Centres pour la liberté de la presse ouverts par RSF en mars et mai 2022 ont permis à RSF, aux côtés de l’IMI, d’apporter un soutien à près de 1 300 journalistes et médias couvrant la guerre, dont les trois quarts sont ukrainiens. En février dernier, des équipements énergétiques ont été distribués, permettant aux médias affectés par l’intensification des frappes de l’armée russe sur l'infrastructure énergétique en Ukraine de poursuivre leur activité.


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2024 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-