Aujourd'hui est l’anniversaire de l'arrestation de Roman Souchtchenko

Aujourd'hui est l’anniversaire de l'arrestation de Roman Souchtchenko

140
Ukrinform
Aujourd’hui, samedi 30 septembre, est le 365e jour de la détention illégale du journaliste ukrainien Roman Souchtchenko à Moscou. 

Il y a un an, le 30 septembre 2016, Roman Souchtchenko, correspondant permanent en France de l’agence de presse ukrainienne Ukrinform depuis 2010, a été arrêté sans aucun respect des règles internationales à Moscou, où il s'était rendu avec une visite privée.

Le FSB de la Russie l’a accusé d'«espionnage» et a déclaré que le journaliste était un employé de la Direction générale du renseignement du ministère de la Défense ukrainien. Cette dernière a démenti les allégations et les accusations d'espionnage, soulignant qu'elles n'étaient pas conformes à la réalité.

La Cour de Moscou a prolongé à plusieurs reprises le délai de détention de Roman Souchtchenko. Le 25 septembre dernier, l'arrestation du journaliste a été de nouveau prolongée pour une période de deux mois jusqu’au 30 novembre 2017.

Sans aucun doute, l’affaire de Roman Souchtchenko est politiquement motivée, et le journaliste ukrainien est un prisonnier politique du Kremlin, comme des dizaines d'autres Ukrainiens.

La partie ukrainienne décrit l'accusation contre le journaliste comme sans fondement et exige sa libération immédiate. Le sort de Roman Souchtchenko est discuté à tous les niveaux, beaucoup de gens y sont sensibles, notamment les autres journalistes, les citoyens de notre pays, les membres du Parlement européen et l'épouse du président français Brigitte Macron.

Le président ukrainien Petro Porochenko s'est récemment adressé à la communauté internationale de la tribune de l'ONU avec un appel à la libération des prisonniers politiques ukrainiens, en particulier de Roman Souchtchenko.

À la veille de l'anniversaire de l'arrestation illégale du journaliste, ses collègues de l’agence Ukrinform, portant des tee-shirts à son effigie, ont organisé une flash-mob en lançant des ballons gonflables qui symbolisaient les 365 jours que le journaliste avait passés derrière les barreaux. Olexandre Khartchenko, directeur général d’Ukrinform, Serhiy Tomilenko, président de l’Union nationale des journalistes d’Ukraine, l’épouse et la fille de Souchtchenko ont également participé à cet événement.

En outre, une exposition de photos de Roman Souchtchenko « Un an derrière les barreaux », dédiée au premier anniversaire de l'arrestation illégale du journaliste, a été ouverte à l'agence de presse Ukrinform à Kyiv.

kh

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-