L’armée russe a tué au moins 6 731 civils en Ukraine

L’armée russe a tué au moins 6 731 civils en Ukraine

Ukrinform
Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a enregistré 6.731 victimes civiles depuis le début de l'attaque par l’armée russe le 24 février, mais que les chiffres réels sont considérablement plus élevés.

Selon la cheffe des droits de l’homme des Nations Unies, Michelle Bachelet, la plupart de ces victimes ont été causées par l'utilisation d'armes explosives à large rayon d'action dans des zones peuplées, telles que des tirs d'artillerie lourde, y compris des lance-roquettes multiples, des missiles et des frappes aériennes.

Elle a également souligné que la liste des violations flagrantes du droit international des droits de l'homme et du droit international humanitaire continuait « de s'allonger chaque jour ». « Nous ne pouvons pas laisser le nombre de victimes continuer à augmenter », a-t-elle dit.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) documente également les conséquences dévastatrices du conflit sur d'autres droits humains.

Mme Bachelet a fait état d’hommes arrêtés, battus, exécutés sommairement et, dans certains cas, emmenés au Bélarus et en Russie, à l'insu de leurs familles, et détenus dans des centres de détention provisoire.

Elle a expliqué que son personnel avait rencontré des familles qui recherchent leurs parents masculins disparus, désespérées de savoir où ils se trouvent, s'ils sont vivants et comment elles peuvent les récupérer.

« Dans d'autres zones contrôlées par les forces armées russes et les groupes armés affiliés, telles que les régions de Kharkiv, Donetsk, Louhansk, Zaporijjia et Kherson, nous continuons de documenter des détentions arbitraires et d'éventuelles disparitions forcées de représentants des autorités locales, de journalistes, de militants de la société civile, de militaires à la retraite et d'autres civils par les forces armées russes et les groupes armés affiliés », a indiqué la cheffe des droits de l’homme.

« Mes collaborateurs ont entendu parler de cas de femmes violées par les forces armées russes dans des zones sous leur contrôle », a-t-elle noté.

Mme Bachelet a rappelé que la promotion de la reddition des comptes est la pierre angulaire du travail de son bureau.

« Si les auteurs de violations contre des civils et des personnes hors de combat sont traduits en justice, les auteurs potentiels réfléchiront à deux fois avant de déclencher des attaques illégales ou des actes de violence similaires et de faire de nouvelles victimes », a-t-elle dit.

« La reddition des comptes contribue également au processus de guérison des victimes, de leurs familles et de la société dans son ensemble », a-t-elle ajouté.

Selon elle, les systèmes judiciaires nationaux sont les plus cruciaux. Elle a exhorté les parties au conflit à enquêter sur toutes les violations du droit international des droits de l'homme et du droit international humanitaire qui auraient été commises par leurs forces armées. Elle a salué les efforts de l'Ukraine à cet égard.

« Mon Bureau s'engage pleinement à soutenir ces systèmes et les travaux de la Commission d'enquête sur l'Ukraine et à coopérer avec le Bureau du Procureur de la Cour pénale internationale et d'autres mécanismes de justice internationale », a-t-elle ajouté.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-