Guerre en Ukraine : 31 000 événements relevant de crimes de guerre commis par des troupes russes avaient été documentés

Guerre en Ukraine : 31 000 événements relevant de crimes de guerre commis par des troupes russes avaient été documentés

Ukrinform
Lors d’un discours devant la Commission des migrations, des réfugiés et des personnes déplacées auprès de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Oleksandra Matviichuk, laureate 2022 du Prix Nobel de la Paix et avocate ukrainienne des droits humains a indiqué que 31 000 événements relevant de crimes de guerre avaient été documentés jusqu’à présent.

Rappelant que chaque cas et chaque personne avait droit à obtenir justice, elle a appelé à la mise en place d’un mécanisme international hybride qui travaille avec les services d’enquête nationaux, en supplément d’un tribunal spécial international, ressort-il du communiqué publié sur le site de l’APCE.

Oleksandra Matviichuk a fait son intervention dans le cadre de la préparation d’un rapport sur « La situation des personnes ukrainiennes déplacées de force ou transférées en Fédération de Russie ou dans les territoires ukrainiens sous le control de facto de la Fédération de Russie », pour lequel Paolo Pisco (Portugal, SOC) est rapporteur.

Mme Matviichuk a insisté sur la difficulté d’obtenir des chiffres spécifiques et de l’information une fois les personnes passées de l’autre côté de la frontière. Il manque des données analytiques et tangibles, tandis que la société civile ukrainienne travaille étroitement avec des bénévoles, des défenseurs et défenseuses des droits et des journalistes indépendant.es russes pour répondre aux situations individuelles.

 Elle a mis en exergue la spécificité de la situation des enfants déplacés de force, un phénomène particulièrement peu étudié et documenté. Elle a également donné des exemples concrets où les enfants sont utilisés comme des outils de propagande afin d’effacer l’identité ukrainienne. Les cas d’enfants adoptés de force en Russie sont aussi source d’une profonde préoccupation. La lauréate du Prix Nobel de la Paix a enjoint l’APCE de demander aux agences onusiennes et au CICR de s’investir plus avant dans l’évacuation de ces enfants de la Fédération de Russie en toute sécurité.

« Je suis impliquée dans la défense des droits humains depuis 20 ans et ne me serais jamais imaginée travaillant sur des crimes de guerre perpétrés dans mon pays. On ne choisit pas son lieu de naissance, mais on a le choix lorsqu’il s’agit d’agir contre les violations des droits humains ou d’y rester indifférent. J’ai choisi de ne pas être indifférente », a-t-elle déclaré.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2024 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-