Vassyl Gritzak appelle les médias ukrainiens à conclure un pacte d’union dans le domaine de l’information contre la propagande russe

Vassyl Gritzak appelle les médias ukrainiens à conclure un pacte d’union dans le domaine de l’information contre la propagande russe

209
Ukrinform
Vassyl Gritzak, chef du Service de sécurité de l’Ukraine, exhorte les patriotes ukrainiens à se serrer les coudes et à partager la responsabilité pour l’avenir de l’État.

Sa déclaration a été publiée sur le site du Service de sécurité de l’Ukraine.

«Depuis 3 ans que dure l’agression russe, le Service de sécurité de l’Ukraine porte systématiquement des coups durs aux activités de sabotage et de renseignement que les services spéciaux russes mènent sur le territoire ukrainien. Cependant les traîtres que l’ennemi préparait, nourrissait et entretenait bien avant d’attaquer l’Ukraine ne sont pas encore désarmés », a-t-il déclaré.

Selon lui, les traîtres manipulent très habilement les imperfections de la législation ukrainienne, ainsi que le plus grand trésor démocratique de notre peuple : la liberté de parole.

«Nous comprenons que chaque jour nous devons faire encore plus pour notre liberté. En même temps nous nous rendons compte que les agents du SBU doivent agir uniquement dans le cadre de leur pouvoir légal et selon les moyens définis par la Constitution et la loi ukrainienne. En tant que chef du Service de sécurité, j’ai toujours respecté ce principe. Le vrai patriotisme, ce ne sont pas seulement les discussions sur l’amour que l’on porte à l’Ukraine. Une résistance adéquate demande des actions décisives communes, le mariage de la force du droit et de la force de l’opinion publique comme arme contre l’agression russe dans l’espace de l’information », a-t-il souligné.

Le chef du SBU a souligné que pour cela, il faudrait surtout élaborer et adopter des amendements dans la législation sur la responsabilité pénale.

«Le SBU est prêt à participer à ce travail. Notre objectif est de pouvoir évaluer dans le cadre du Code pénal de l’Ukraine toutes les formes et toutes les méthodes de la guerre hybride », a-t-il dit.

En outre, selon le chef du SBU, les journalistes doivent conclure un «pacte d’union de l’information des journalistes ukrainiens pour résister à l’ennemi ».

«La propagande russe est une arme et à l’aide de cette arme, l’ennemi essaie de détruire notre foi en la liberté de parole et la démocratie. Pour répondre à cette propagande, il faut boycotter tous les propagandistes russes dans l’espace de l’information ukrainienne », a-t-il souligné.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-