La Hongrie oppose son veto à une réunion sur la défense entre l'Ukraine et l'OTAN

La Hongrie oppose son veto à une réunion sur la défense entre l'Ukraine et l'OTAN

245
Ukrinform
Iryna Friz, président de la Délégation permanente de l’Ukraine auprès de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN a commenté la décision de la Hongrie de bloquer la réunion du Comité Ukraine-OTAN dédiée à la défense.

Iryna Friz a publié sur sa page Facebook que le comportement de la Hongrie ne pouvait pas être justifié par les seuls débats autour de la loi ukrainienne sur l’enseignement :

"L’Ukraine est prête a régler ces disputes dans un format de négociations conforme au droit international, à la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Iil faut cependant reconnaître que la position de la Hongrie qui utilise ouvertement le chantage n’est d'une part pas du tout productive, mais de plus sabote la défense de toute l’Europe", a-t-elle écrit.

À lire aussi : La Hongrie bloquera tout rapprochement de l’Ukraine avec l’Union européenne

La député note que la tentative de Budapest de bloquer les entretiens des ministres de la défense de l'Ukraine et de l'OTAN représente un vrai danger car elle risque d'entraîner des problèmes de sécurité et d'ordre humanitaire concernant  la sécurité et la défense de la région entière.

"La Hongrie contribue indirectement à l'affaiblissement des efforts de l'OTAN pour réduire au minimum les risques régionaux, mais favorise également la politique de destruction de l’OTAN de l’intérieur", a-t-elle souligné.

La député ukrainienne souligne que l’Ukraine se tient toujours prête à à la négociation et au règlement des différends dans l'esprit de l'Alliance, c’est-à-dire autour de la table des négociations.

"J’espère que Budapest va abandonner sa politique de chantage avec ses revendications sur le territoire souverain de l'Ukraine", a écrit Iryna Friz.

La date de la réunion des ministres de la défense du Comité Ukraine-OTAN était originellement fixée aux 14 et 15 février prochain. La Hongrie a usé de son droit du véto pour empêcher sa tenue.

La Hongrie, opposée ouvertement à la loi sur l'enseignement promulguée au cours de l'année 2017 qui prévoit un renforcement de l'enseignement en langue ukrainienne dans le pays a plusieurs fois menacé d'utiliser son droit de veto à l'OTAN et auprès des institutions européennes. Elle reproche à l'Ukraine d'opprimer les minorités linguistiques du pays et en premier lieu la minorité hongroise de l'ouest du pays.

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-