L'UE appelle à nouveau la Russie à retourner la Crimée à l’Ukraine

L'UE appelle à nouveau la Russie à retourner la Crimée à l’Ukraine

Ukrinform
L'Union européenne soutient l'intégrité territoriale de l'Ukraine, rappelant une fois de plus à la Russie l'illégalité de l'annexion de la péninsule ainsi que les violations du droit international et des droits de l'Homme dans les territoires occupés.

La haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, a fait cette déclaration à l'occasion du quatrième anniversaire de l'occupation illégale de la République autonome de Crimée et de Sébastopol par la Russie.

"Quatre ans après l'annexion illégale de la République autonome de Crimée et de la ville de Sébastopol par la Fédération de Russie, l'Union européenne reste fermement attachée à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. L'Union européenne réaffirme qu'elle ne reconnaît pas et continue de condamner cette violation du droit international . Cela reste un défi direct à la sécurité internationale, avec de graves implications pour l'ordre juridique international qui protège l'unité et la souveraineté de tous les États", peut-on lire dans le communiqué.

Selon elle, l'UE reste déterminée à mettre pleinement en œuvre sa politique de non-reconnaissance, notamment au moyen de mesures restrictives.

"L'Union européenne ne reconnaît pas la tenue d'élections par la Fédération de Russie dans la péninsule de Crimée", a ajouté Mogherini, précisant que l’Union européenne condamnait également la militarisation de la péninsule qui continue d'avoir un impact sur la sécurité dans la région de la mer Noire et la construction du pont reliant la Crimée à la Fédération de Russie via le détroit de Kertch :

"L'Union européenne condamne la construction du pont de Kertch sans le consentement de l'Ukraine et les limitations qu'elle a déjà imposées à la liberté de transit", indique le communiqué.

La Haute-Représentant de l'UE a également noté la détérioration des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans la péninsule de Crimée depuis son annexion par la Russie, et particulièrement à l’encontre des Tatars et des citoyens ukrainiens dans le territoire occupé.

"L'UE appelle au respect intégral des normes internationales relatives aux droits de l'homme dans la péninsule".

La déclaration de Mogherini rappelle en outre que l'Union européenne a de nouveau demandé à Moscou de libérer immédiatement Oleh Sentsov, Oleksandr Kolchenko, Mykola Semena et tous ceux qui ont été emprisonnés et condamnés en violation du droit international et invite la Russie à mettre en œuvre les dispositions de la résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies sur l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-