Constantinople entame la procédure d'autocéphale de l'Église orthodoxe ukrainienne

Constantinople entame la procédure d'autocéphale de l'Église orthodoxe ukrainienne

207
Ukrinform
Le Saint Synode du Patriarcat Œcuménique de Constantinople a adopté le lancement de la procédure religieuse visant à accorder l'indépendance spirituelle à l'Eglise ukrainienne.

Cette déclaration a été faite par le Président ukrainien, Petro Porochenko, sur sa page Facebook :

"La décision a été prise par le Saint et Sacré Synode du Patriarcat Œcuménique suite à sa saisie pour examen d'un appel du président au Patriarche Œcuménique Bartholomé pour la fourniture d'un tomos sur l’autocéphale de l'Église Orthodoxe en Ukraine, ainsi que du Décret de la Verkhovna Rada [le Parlement ukrainien] affichant son soutien, et plusieurs appels de hiérarques des églises orthodoxes ukrainiennes ", a publié Porochenko.

Le 17 avril dernier, le chef de l'Etat avait appelé le Parlement, après une rencontre avec les principaux légats de l'Eglise orthodoxe ukrainienne (UOC), a voter un décret soutenant son initiative de demander l'autocéphale de l'Eglise Ukrainienne.

Cette décision, adoptée le 19 avril par les députés, a été jointe à la demande officielle du Président envoyée au Patriarche œcuménique de Constantinople.

Le secrétaire de presse du président russe Dmitri Peskov a quant à lui qualifié cette autocéphale de « scission ».

Lire aussi : Autocéphalie de l’Église ukrainienne : Le Patriarcat de Moscou répond à Porochenko

Pour information : Le conflit liturgique en Ukraine est né de la création, en 1992, d'une Eglise orthodoxe indépendante en Ukraine, le Patriarcat de Kyiv, avec la volonté de se détacher de l'influence de Moscou. Aujourd'hui, les deux patriarcat, Kyiv et Moscou, cohabitent dans le pays, mais la situation géopolitique de ces dernières années a fortement tendu les relations entre les deux et l'Eglise a eu un rôle fort de soutien à la lutte depuis les événements du Maïdan, le Patriarcat de Kyiv prenant la cause des manifestants de la capitale puis des nouvelles autorités ukrainiennes dans l'opération anti-terroriste en cours dans l'Est du pays, tandis que les légats du Patriarcat de Moscou soutenait les séparatistes armés et les Républiques auto-proclamées du Donbass.  

L'appel du Président ukrainien vise à donner au Patriarcat de Kyiv, majoritaire dans le pays, une reconnaissance et une légitimité liturgiques (39% des ukrainiens disent s'y rattacher, contre 20% pour celui de Moscou selon une étude de l'International Republican Institute de novembre 2017).

En janvier 1992, le Patriarcat de Moscou avait rejeté la demande d'autocéphale de Kyiv, qui s'était déjà tourné, en vain, vers la seconde autorité de l'Eglise orthodoxe, le Patriarcat œcuménique de Constantinople. Une reconnaissance par celle-ci permettrait à L'Eglise indépendante de Kyiv de retrouver une légalité canonique.

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-