Le quatrième anniversaire de la catastrophe du MH 17

Le quatrième anniversaire de la catastrophe du MH 17

132
Ukrinform
298 personnes au total ont péri dans ce terrible accident.

Il y a quatre ans, le 17 juillet 2014, un avion Boeing 777 de la compagnie «Malaysian Airlines», qui effectuait le trajet Amsterdam-Kuala Lumpur, a été abattu au- dessus du village de Hrabovo dans la région de Donetsk, à l’est de l’Ukraine.

Par le nombre des victimes, cette catastrophe aérienne est devenue la plus grande dans l'histoire de l'Ukraine. A bord de l’avion se trouvaient 192 citoyens des Pays-Bas (l'un d'entre eux avaient la double nationalité néerlandaise / américaine), 44 Malaisiens (dont 15 membres d'équipage et deux enfants en bas âge), 27 Australiens, 12 Indonésiens (dont un enfant), 10 Britanniques (l'un d'eux était de nationalité britannique / sud-africaine), quatre Allemands, quatre Belges, trois Philippins, un Canadien et un citoyen de Nouvelle-Zélande.

Dès les premiers jours de la catastrophe, l'Ukraine a toujours soutenu l'hypothèse que l'avion avait été abattu par un missile de fabrication russe «Buk», tiré soit par des miliciens séparatistes, soit par des militaires russes.

C’est à cette même conclusion qu’est parvenu le Conseil de sécurité néerlandais, qui a publié en octobre 2015 le rapport technique final sur la catastrophe du Boeing du vol MN-17. Le Conseil de sécurité des Pays-Bas a prouvé que l'avion avait été abattu par une ogive 9N314M lancée par un système «Buk». Le président du Conseil de sécurité néerlandais a déclaré dans un entretien avec les médias néerlandais que le missile avait été tiré du territoire contrôlé par les combattants pro-russes.

Dans le même temps, le groupe international de journalistes d'investigation Bellingcat a déterminé le numéro du système de missiles antiaériens «Buk» appartenant à la 53e brigade de missiles antiaériens russes. En outre, Bellingcat, ayant mené ses propres recherches sur la base de l'analyse des réseaux sociaux et d'autres sources ouvertes, a préparé un rapport identifiant 20 soldats russes impliqués dans la catastrophe du MH-17. Ce rapport, portant les noms et photographies du groupe militaire, a été transmis au bureau du procureur néerlandais.

Plus tard, le Groupe d'enquête international a publiée ses conclusions. Il a réussi à déterminer une grande partie du trajet que le« Buk » avait parcouru vers l'Ukraine et pour son retour en Russie. Selon l'enquête, le système avait été déplacé depuis la Russie vers le territoire de l'est de l'Ukraine et a ensuite été ramené en Fédération de Russie. Les conclusions du groupe multipartite coïncident avec les résultats de l'enquête de Bellingcat.

Le 5 juillet 2017, les États faisant partie du Groupe d'enquête international ont décidé que la procédure pénale contre les avions MK-ML de Malaysia Airways serait soumise à la juridiction nationale des Pays-Bas.

Le 7 juillet, l'Ukraine et les Pays-Bas ont signé un accord bilatéral de coopération juridique sur la catastrophe du Boeing malaisien. Actuellement l'accord est en attente de ratification par les parlements d'Ukraine et des Pays-Bas.

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>