ONU: L'Ukraine vit la plus grande crise des déplacés en Europe

ONU: L'Ukraine vit la plus grande crise des déplacés en Europe

Ukrinform
L'Ukraine est en train de vivre la plus grande crise en Europe liée au déplacement de personnes depuis les événements des Balkans dans les années 1990.

Cette déclaration a été faite par Thomas Lothar Weiss, chef de mission de l'Organisme des Nations Unies chargé des migrations.

«L'Ukraine connaît la plus grande crise en Europe liée au déplacement de personnes depuis les événements dans les Balkans dans les années 1990. Plus de 3,4 millions de personnes touchées par le conflit en Ukraine ont besoin d’une aide humanitaire », a-t-il souligné.

Selon lui, depuis 2014, dans le cadre de ses programmes humanitaires, des programmes visant à développer le potentiel économique et la cohésion sociale, l'OIM a aidé près de 280 000 personnes déplacées et personnes touchées par le conflit et poursuivra ce travail.

Dans le même temps, il est souligné que la situation des personnes déplacées en Ukraine se détériore.

Ainsi, le revenu moyen des personnes déplacées a continué de baisser et, en juin, il est tombé à moins de 2100 UAH ou 77 USD par mois (le minimum de subsistance officiel depuis juin 2018 est de 3 300 UAH).

Weiss estime que la baisse des revenus peut être due à la détérioration de la situation de l'emploi des déplacés ce qui «aggrave l'insécurité sociale des personnes déplacées à long terme».

Ainsi, selon la dernière enquête menée par l'OIM, l'Agence des Nations Unies pour les migrations, dans le cadre d'un projet financé par l'UE, en juin 2018 42% des personnes déplacées étaient employées, soit une baisse de 6% par rapport à mars. Au moment de l'enquête, 11% des déplacés cherchaient activement du travail et étaient prêts à travailler dans les deux semaines. La grande majorité des personnes à la recherche d'un emploi ont éprouvé des difficultés à trouver: des salaires bas pour les postes vacants, une absence ou un manque de postes correspondant au niveau de qualification et la discrimination par les employeurs ou par l’âge.

En outre, les résultats de la recherche montrent qu’en raison du prix élevé des médicaments et des services médicaux, ils ne sont plus accessibles pour un nombre croissant de personnes déplacées.

Le bureau de l'OIM en Ukraine mène régulièrement des enquêtes sur la situation des personnes déplacées en Ukraine depuis mars 2016. L’étude présente des données d’enquête par sondage au moyen d’entretiens personnels et téléphoniques avec des personnes déplacées, des informateurs clés, des personnes qui franchissent la ligne de démarcation, ainsi que des discussions de groupe et d’autres données officielles. Lors de la dernière série de la 10e phase du sondage, menée en juin 2018, 2 406 personnes ont été interrogées lors d'entretiens personnels et 4 006 par téléphone.

Lire aussi : C'est officiel : le nombre de déplacés internes en Ukraine dépassent 1,5 million de personnes

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-