Agression de la Russie contre l'Ukraine : Dmytro Kouleba évoque le pire des scénarios

Agression de la Russie contre l'Ukraine : Dmytro Kouleba évoque le pire des scénarios

Ukrinform
La Russie pourrait tenter de saper l'architecture de sécurité de l'après-guerre froide en Europe et de retailler de force les frontières, encore une fois, comme elle l'a fait en 2008 en Géorgie et en 2014 en Crimée et dans l'est de l'Ukraine.

C'est ce qu'a déclaré le ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine, Dmytro Kouleba, qui s'est exprimé lors d'un briefing en ligne pour les médias étrangers le lundi 29 novembre, selon un correspondant d'Ukrinform.

Le chef de la diplomatie ukrainienne a noté que la Russie pourrait essayer de le faire maintenant car elle voyait des opportunités de mettre en œuvre un tel plan.

« Les principaux partenaires européens de l'Ukraine, l'Allemagne et la France, se concentrent sur leurs affaires intérieures », estime M. Kouleba, expliquant que les élections ont eu lieu récemment en Allemagne et devraient se tenir bientôt en France. « Nord Stream 2, le projet de gazoduc géopolitique russe, est en cours de certification. Vladimir Poutine est convaincu que l'Occident est faible et indécis, surtout maintenant », a-t-il souligné.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères a appelé les partenaires occidentaux à prouver que Poutine avait tort, en proposant un ensemble de mesures de dissuasion qui fonctionneraient à trois niveaux : politique, économique et sécuritaire.

Au premier niveau, l'Ukraine appelle à envoyer un signal clair que la Russie paierait un prix élevé pour de nouvelles actions contre l'intégrité territoriale ou la souveraineté de l'Ukraine, et que les Russes seraient confrontés à une réponse immédiate et invincible. Le deuxième niveau concerne le lancement d'une discussion au sein de la communauté transatlantique sur les restrictions économiques particulières visant la Russie. Le troisième niveau concerne le renforcement de la coopération occidentale avec l'Ukraine dans les secteurs de la sécurité et de la défense.

« Plus l'Ukraine est forte, moins il est probable que la Russie lance une attaque militaire à grande échelle contre l'Ukraine. Une Ukraine forte est une mesure pour dissuader la Russie », a conclu le ministre.

kh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-