António Guterres exhorte le Conseil de sécurité à mettre fin à la guerre en Ukraine

António Guterres exhorte le Conseil de sécurité à mettre fin à la guerre en Ukraine

Ukrinform
Près de six semaines après le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni mardi pour le faire le point sur la situation, une réunion à laquelle était invité le Président ukrainien Volodymyr Zelensky par visioconférence.

« Je n'oublierai jamais les images terrifiantes de civils tués à Boutcha. J'ai immédiatement appelé à une enquête indépendante pour garantir une reddition des comptes effective », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, devant les membres du Conseil, en référence aux images des corps gisant dans la ville ukrainienne de Boutcha, découverts après le retrait de troupes russes.

« Je suis également profondément choqué par les témoignages personnels de viols et de violences sexuelles qui émergent actuellement », a-t-il ajouté. « La Haute-Commissaire aux droits de l'homme a évoqué d'éventuels crimes de guerre, de graves violations du droit international humanitaire et de graves violations du droit international des droits de l'homme ».

Le chef de l’ONU a décrit la crise ukrainienne, provoquée par l'invasion russe, comme « l'un des plus grands défis jamais lancés à l'ordre international et à l'architecture de paix mondiale, fondée sur la Charte des Nations Unies ».

À ce jour, l'offensive russe a déplacé plus de 10 millions de personnes en un mois seulement, le mouvement de population forcé le plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale, a déclaré M. Guterres. Sur ce nombre, plus de 4,2 millions ont franchi les frontières de l'Ukraine, selon l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR.

Compte tenu de l'urgence de la situation, le chef de l'ONU a expliqué qu'il avait chargé le Coordinateur des secours d'urgence de l'ONU, Martin Griffiths, de se rendre en Russie et en Ukraine pour obtenir un cessez-le-feu humanitaire immédiat.

M. Guterres a ajouté qu'au-delà des frontières de l'Ukraine et en particulier dans les pays en développement, la perturbation des chaînes d'approvisionnement mondiales causée par la guerre a entraîné des hausses massives des prix des aliments, de l'énergie et des engrais, la Russie et l'Ukraine faisant partie des principaux producteurs mondiaux.

« Rien qu’au cours du mois dernier, les prix du blé ont augmenté de 22%, ceux du maïs de 21% et ceux de l'orge de 31% », a déclaré le Secrétaire général, avant de noter avec inquiétude que 74 pays en développement avec une population totale de 1,2 milliard d'habitants étaient « particulièrement vulnérables » à la flambée des prix des aliments, de l'énergie et des engrais.

Le chef de l'ONU a également averti que les remboursements de la dette représentent désormais 16% des recettes d'exportation des pays en développement, tandis que le fardeau est deux fois plus élevé pour les petits États insulaires en développement, en raison de la hausse des taux d'intérêt et des importations coûteuses.

Selon M. Guterres, avec tous les signaux d'alerte qui clignotent au rouge, « nous avons le devoir d'agir ».

« La guerre en Ukraine doit cesser – maintenant », a déclaré le Secrétaire général, qui a réclamé des « négociations sérieuses pour la paix, fondées sur les principes de la Charte des Nations Unies ».

Il a regretté « profondément les divisions qui ont empêché le Conseil de sécurité d'agir non seulement sur l'Ukraine, mais sur d'autres menaces à la paix et à la sécurité dans le monde ».

« J'exhorte le Conseil à faire tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin à la guerre et atténuer son impact, tant sur le peuple ukrainien qui souffre que sur les personnes vulnérables et les pays en développement du monde entier », a-t-il conclu.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-