António Guterres : Je veux que le peuple ukrainien sache que le monde vous voit, vous entend et est impressionné par votre résilience et votre détermination

António Guterres : Je veux que le peuple ukrainien sache que le monde vous voit, vous entend et est impressionné par votre résilience et votre détermination

Ukrinform
 Décrivant l'Ukraine comme « l'épicentre d'un chagrin et d'une douleur insupportables », le chef de l'ONU était jeudi aux côtés du Président ukrainien à Kyiv, promettant d'accroître le soutien à la population qui souffre et aux millions de personnes déplacées à la suite de l'invasion russe.

« Je suis ici pour me concentrer sur les moyens par lesquels l'ONU peut étendre son soutien au peuple ukrainien, sauver des vies, réduire les souffrances et aider à trouver le chemin de la paix », a déclaré le Secrétaire général António Guterres à des journalistes.

« Je veux que le peuple ukrainien sache que le monde vous voit, vous entend et est impressionné par votre résilience et votre détermination », a déclaré le chef de l'ONU.

« Je sais aussi que les mots de solidarité ne suffisent pas. Je suis ici pour me concentrer sur les besoins sur le terrain et intensifier les opérations », a-t-il ajouté. « Cette guerre doit cesser et la paix doit être établie, conformément à la charte des Nations Unies et au droit international. De nombreux dirigeants ont fait de nombreux efforts pour arrêter les combats, bien que ces efforts, jusqu'à présent, n'aient pas abouti ».

« Je suis ici pour vous dire, Monsieur le Président, et au peuple ukrainien : nous n'abandonnerons pas », a encore dit le chef de l’ONU.

M. Guterres a déclaré que les dizaines de milliers de civils et de combattants qui seraient restés dans la ville côtière assiégée et détruite de Marioupol, avaient « désespérément besoin » d'un couloir humanitaire pour échapper au dernier endroit résistant aux forces russes, le complexe sidérurgique d'Azovstal.

« Marioupol est une crise dans une crise. Des milliers de civils ont besoin d'une assistance vitale. Beaucoup sont âgés, ont besoin de soins médicaux ou ont une mobilité réduite. Ils ont besoin de s’échapper de l'apocalypse », a dit le Secrétaire général.

Il a rappelé que lors de sa rencontre avec le Président russe Vladimir Poutine à Moscou mardi, il y avait eu un accord « de principe » pour impliquer l'ONU et la Croix-Rouge afin d’aider à l'évacuation des civils.

« Aujourd'hui, le Président Zelensky et moi avons eu l'occasion d'aborder cette question », a-t-il dit, ajoutant qu'« au moment où nous parlons, il y a d'intenses discussions pour avancer sur cette proposition afin d'en faire une réalité ».

Rappelant que l'invasion de l'Ukraine par Moscou était une violation manifeste de l'intégrité territoriale de l'Ukraine et de la Charte des Nations Unies, M. Guterres a exprimé son point de vue catégorique, à savoir que le Conseil de sécurité de l’ONU n'avait pas été à la hauteur de son objectif premier d'empêcher ou de mettre fin à la guerre.  « C'est une source de grande déception, de frustration et de colère », a-t-il déclaré.

« Mais les hommes et les femmes des Nations Unies travaillent chaque jour pour le peuple ukrainien, aux côtés de tant d'organisations ukrainiennes courageuses. Je salue les plus de 1.400 employés de l'ONU, dont la grande majorité sont des ressortissants ukrainiens. Ils sont sur le terrain dans neuf centres opérationnels et 30 emplacements », a-t-il dit.

Il a déclaré que la mission d'aide complexe avait été « l'une des opérations d'intensification les plus rapides que nous ayons jamais entreprises, et nous sommes très conscients que tout n'est pas parfait. Tout ce que nous pouvons fournir n'est rien par rapport aux besoins » et a promis plus d'action « à tous les niveaux - en se coordonnant avec le gouvernement ukrainien à chaque étape du processus ».

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-