Le président de l’APCE a souligné que la guerre d’agression contre l’Ukraine ne devrait jamais « devenir une normalité »

Le président de l’APCE a souligné que la guerre d’agression contre l’Ukraine ne devrait jamais « devenir une normalité »

Ukrinform
Le président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Tiny Kox, a souligné que la guerre d’agression contre l’Ukraine ne devrait jamais « devenir une normalité » et que les responsables de cette guerre devraient répondre de leurs actes.

« Le deuxième hiver dévastateur de la guerre a commencé, une guerre qui a déjà tué au moins 10000 civils et en a blessé 18500. Et certains signes indiquent que les attaques contre les civils et les infrastructures civiles pourraient s'intensifier pendant la saison hivernale », a-t-il déclaré à l'ouverture de la réunion de la Commission permanente de l'APCE, organisée à Vaduz dans le cadre de la Présidence du Comité des Ministres du Liechtenstein.

« J'appelle à nouveau les autorités russes à mettre immédiatement fin à cette horrible guerre qui n'aurait jamais dû commencer et qui doit cesser dès que possible. Nous avons besoin de paix et de justice, et nous en avons besoin maintenant : mettre un terme à cette guerre d'agression brutale et garantir que les responsables de cette violation flagrante du droit international, y compris de notre Convention européenne des droits de l'homme, répondent de leurs actes. Entre-temps, nous devons continuer à soutenir la protection des citoyens ukrainiens dans la mesure du possible. Cette guerre ne doit jamais devenir une normalité. Jamais », a-t-il déclaré.

Se référant à la situation au Moyen-Orient, Tiny Kox s'est félicité du cessez-le-feu temporaire entre Israël et le Hamas, de la libération partielle des otages et des Palestiniens emprisonnés, et de l'accès accordé à la population de Gaza. « J'appelle nos partenaires en Israël et en Palestine à coopérer dans la mesure du possible pour maintenir le cessez-le-feu, libérer tous les otages et relancer le processus de paix qui pourrait et devrait conduire à une solution viable de deux États », a-t-il souligné.

Selon le président de l'APCE, l'Assemblée s'est engagée à soutenir les décisions prises lors du sommet de Reykjavik.  « Maintenir, protéger et promouvoir les droits humains et les libertés fondamentales en Europe a été jusqu'à présent, et doit rester, l'une des priorités communes » de l'APCE et du Comité des Ministres, mais les développements récents « montrent que nous ne pouvons pas considérer ce système de protection comme un acquis, bien au contraire », a-t-il noté.

Le Président de l'APCE a appelé tous les Etats membres à « s'abstenir d'attaquer sans fondement les décisions de la Cour européenne des droits de l'homme ».


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2024 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-