SELECT p.id,p.filename, p.memo_fra memo, g.photo_id main_photo, g.name_fra gname FROM photos p LEFT JOIN galleries g ON g.id=p.gallery_id AND g.photo_id=p.id WHERE p.gallery_id=? ORDER BY main_photo DESC, p.weight Aujourd’hui est le deuxième anniversaire du meurtre du journaliste Pavel Cheremet - 20.07.2018 09:38 — Actualités Ukrinform
Aujourd’hui est le deuxième anniversaire du meurtre du journaliste Pavel Cheremet

Aujourd’hui est le deuxième anniversaire du meurtre du journaliste Pavel Cheremet

139
Ukrinform
Pavel Cheremet est mort dans la matinée du  20 juillet 2016 : une voiture, dans laquelle il se trouvait, a explosé au centre de Kyiv.

La police a examiné plusieurs versions des faits. En particulier, « activité professionnelle » et « traces russes ». Le groupe d'enquête opérationnelle - qui comprend les représentants du Service de sécurité de l'Ukraine, du Bureau du procureur général d'Ukraine et de la Police nationale d’Ukraine - se pencha sur les motifs professionnels du meurtre. Cependant, ni les organisateurs ni les exécutants de l'explosion n’ont encore été mis en cause, car le groupe continue de recueillir des preuves. Selon le ministère de l'Intérieur,  l’enquête de l'assassinat du journaliste est extrêmement compliquée à cause des questions de nationalité, puisqu’il est impossible d'établir et d'interroger ceux qui peuvent être impliqués dans le crime en Russie.

Pavel Cheremet est né en 1971 à Minsk. Au cours de sa carrière de journaliste, il était présentateur d’une émission analytique hebdomadaire « Prospect » sur la télé biélorusse, rédacteur en chef de la télévision biélorusse «Journal des affaires biélorusses» et directeur du Bureau de Télévision publique russe en Biélorussie (ORT, plus tard devenu « 1ère chaine »). Il était également l’envoyé spécial de l’ORT en Biélorussie et le rédacteur en chef de ses programmes d'information. Il présentait aussi l’émission d'analyse hebdomadaire «Vremya». Cheremet figurait souvent dans les médias en tant que représentant de l'opposition au régime du président biélorusse Loukachenko. En 2005, le journaliste a initié la création du site d'information et d’analyse « Partisan biélorusse ». Dans la deuxième moitié des années 2000, Cheremet a été mentionné dans la presse comme étant le chef de la maison d'édition « Partisan », qui, en plus de ses propres livres, a publié en particulier un des livres de l'homme politique d’opposition russe Boris Nemtsov.

En 2010, Pavel Cheremet a été privé de sa citoyenneté biélorusse. Selon les rapports, la raison officielle serait sa nationalité russe en dépit du fait que la législation biélorusse autorise la double nationalité. Depuis 2012, Cheremet vivait en Ukraine.

 Ces dernières années, Pavlo Cheremet travaillait à Ukrainska Pravda et animait des émissions sur Radio Vesti.

Petro Porochenko, président ukrainien, à côté des proches et amis de Pavel Cheremet lors de la cérémonie d’adieu avec le journaliste. Maison ukrainienne, 2016
Petro Porochenko, président ukrainien, à côté des proches et amis de Pavel Cheremet lors de la cérémonie d’adieu avec le journaliste. Maison ukrainienne, 2016

Le journaliste a été enterré à Minsk.

En juin dernier, le nom de Pavel Cheremet a été gravé sur le mur commémoratif du Newseum, musé du journalisme à Washington, où, tous les ans, on ajoute les noms des journalistes du monde entier tués à cause de leur activité ou dans l'exercice de leur fonction.

Aujourd’hui, une action de commémoration en l’honneur de Pavlo Cheremet a eu lieu à Kyiv.

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>