Aujourd’hui marque la Journée mondiale des solitudes

Aujourd’hui marque la Journée mondiale des solitudes

Ukrinform
C’est l’association Astrée en France qui a pris la décision de lancer la Journée mondiale des Solitudes, officiellement sacrée le 23 janvier 2018 dans l’objectif de sensibiliser à la réalité de la solitude vécue par plusieurs, et apporter un éclairage nouveau sur la solitude sous toutes ses formes.

Des milliers d’études ont révélé que le contact avec les autres est aussi vital pour l’être humain que d’avoir un toit, de l’eau et de la nourriture… Alors qu’autrefois nous étions dépendants de notre tribu, le lien social serait devenu, au fil du temps, essentiel à notre survie. Si bien qu’aujourd’hui, cette empreinte est fortement ancrée dans notre cerveau, celui-ci réagissant fortement au rejet social.

À chaque étape de notre vie, nos relations sociales augmentent notre qualité de vie.  Et plus les liens sociaux débutent tôt dans la vie, plus la santé serait meilleure toute la vie durant. Il est donc plus qu’important d’encourager nos jeunes à non seulement manger sainement et à faire de l’exercice physique, mais aussi à bâtir un large réseau de relations sociales.

La solitude, lorsqu’elle est désirée, est saine pour l’individu : on peut aimer se ressourcer dans le silence, faire une randonnée solitaire en forêt, ou on peut préférer habiter seul pour revendiquer son autonomie. Mais lorsque la solitude n’est pas un choix, c’est là que les choses se gâtent.

Au-delà des effets directs de la solitude (ennui, tristesse, anxiété), peuvent se créer des dommages collatéraux. En termes clairs, cela signifie que la solitude peut mener à un effet d’entraînement et affecter bien plus que le moral. Selon certains chercheurs, la solitude engendre des hormones de stress, un affaiblissement du système immunitaire et cardio-vasculaire. Et même, la solitude mal vécue endommagerait les cellules du cerveau en conduisant à la dépression, voire au suicide. C’est donc tout l’état de santé en général qui peut se trouver affecté. Des risques plus élevés de développer des dépendances au tabac ou à l’alcool, de souffrir d’obésité et de mort prématurée ont également été constatés.

Voici quelques conseils pour tisser des liens sociaux et rester sain de corps, et d’esprit :

–   Gardez contact avec votre famille, et vos amis, que ce soit par téléphone,  par courriel ou les réseaux sociaux

–   Faites du bénévolat dans votre collectivité

–   Inscrivez-vous à des activités sportives de groupe (clubs de marche, volley-ball, cours de yoga, méditation)

–   Prenez le transport en commun pour favoriser les rencontres

–   Même seul, allez au théâtre, au musée ou au cinéma

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-