Zoia Svetova dévoile les détails de son entretien avec Oleg Sentsov

Zoia Svetova dévoile les détails de son entretien avec Oleg Sentsov

292
Ukrinform
À la demande du Conseil des droits de l'Homme auprès de la présidence de la Fédération de Russie, le Service fédéral des pénitenciers (FSIN) a autorisé la militante des droits de l'Homme Zoia Svetova à visiter la colonie pénitentiaire où se trouve le сinéaste ukrainien Oleg Sentsov.

Cette annonce a été faite sur Twitter par Mikhail Fedotov, président du Conseil.

«Le Conseil des droits de l'Homme a demandé au Service fédéral des pénitenciers d'autoriser Zoia Svetova à se rendre dans la colonie du Service pénitentiaire fédéral du district autonome de Yamal-Nenets à Labytnangi. Nous venons d’obtenir cette autorisation», a-t-il écrit.

Plus tard Victoria Ivleva, journaliste et activiste russe, a informé que Svetova avait déjà vu Sentsov et que le réalisateur ukrainien était conscient et insistait sur ses revendications.

Zoia Svetova vient d'Oleg #freeSentsov et elle a rendu visite à Oleg dans la colonie ... (Il-Ed.) Il a toute sa conscience et n'a pas l'intention de renoncer à ses exigences ... Tout le reste, Zoya l’écrira elle-même», a-t-elle publié sur sa page Facebook.

Plus tard, Zoia Svetova a accordé une interview à la chaîne RTVI, dans laquelle elle a révélé quelques détails sur l’état de santé de Sentsov.

«Les médecins de la colonie auxquels Sentsov fait confiance font ce qu’ils peuvent, mais ne peuvent donner aucune prévision. L'avocat a déclaré qu'ils lui pratiquaient des perfusions et préparaient un mélange nutritif qu'il prend. Mais c'est une situation qui ne peut pas lui sauver la vie», a-t-elle déclaré, en précisant que, lors de leur entretien, Sentsov a qualifié sa condition de «précritique».

« Je ne suis pas médecin, il m’est difficile de déterminer son état de santé, mais purement visuellement, il a perdu du poids depuis que je l'ai vu. Il a l’air d’un adolescent. Il a perdu beaucoup de poids, donc ses rides sont beaucoup plus apparentes, mais il garde la tête haute, il est très jovial, il souriait, riait lorsque nous parlions avec lui ... Cependant, quand je lui ai posé des questions sur sa santé, il a dit qu’elle était «précritique».

Il a ajouté que la prochaine étape qui pouvait arriver, c’était l’état critique, lorsque les médecins pénitentiaires locaux ne pourront plus lui venir en aide et devront le transférer en soins intensifs, dans un hôpital civil. "Et que se passera-t-il là-bas, ses médecins actuels ne peuvent pas le savoir», a-t-elle révélé.

Svetova a également précisé qu'il ne renonçait pas à sa principale demande - la libération des prisonniers politiques ukrainiens des prisons russes.

Lire aussi : Des personnalités culturelles et des hauts fonctionnaires français exhortent à libérer Oleg Sentsov

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «Publicités» et «PR» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>