Tués par la Russie : histoires des athlètes ukrainiens victimes des envahisseurs russes

Tués par la Russie : histoires des athlètes ukrainiens victimes des envahisseurs russes

Ukrinform
Aux derniers Jeux olympiques à Pékin, 46 athlètes représentaient l'équipe nationale ukrainienne dans 12 disciplines.

Il est difficile de dire combien d'athlètes ukrainiens concourront pour des médailles aux prochains JO, mais ceux qui ont été brutalement tués par la Russie en 2022 n'y pourront plus participer.

25.02

Le deuxième jour de l’invasion russe a ôté la vie à l'ancien joueur de 21 ans du club de foot de Lviv « Carpaty », Vitaliy Sapylo. Il est mort dans une bataille près de Kyiv. L'ancien footballeur et lieutenant a été reconnu Héros de l'Ukraine à titre posthume.

Vitaliy Sapylo

28.02

Dmytro Martynenko, joueur de football du club amateur Gostomel, est décédé avec sa mère. Un obus russe a touché leur maison. Le footballeur était considéré comme le meilleur joueur et le meilleur buteur de la Deuxième Ligue du championnat amateur de la région de Kyiv.

Dmytro Martynenko / Photo : Football de Kyiv-Sviatochynsky, Facebook

01.03

Le biathlète Yevguen Malychev est mort dans un combat près de Kharkiv. Il y a deux ans, il était membre de l'équipe nationale juniors. Le jeune homme n’avait que 19 ans…

Yevguen Malychev

02.03

Le directeur général du Shakhtar, Serguiy Palkine, a informé de la mort d'un employé du club tué par un fragment d'obus, sans préciser son nom.

« Notre employé est décédé hier. Entraîneur d'équipes de jeunes. Il a été tué par un fragment d'obus russe. La Russie tue les Ukrainiens. Arrêtez cette folie ! Ne vous taisez pas, parlez de ça ! Sinon, ce sera votre défaite personnelle. Une défaite dont toutes les générations futures se souviendront. Une défaite qui ne pourra pas être effacée de l'histoire du monde. Et chacun de vous sera coupable et responsable des crimes commis », a-t-il dit.

07.03

Un kickboxeur WAKO, champion d'Ukraine et médaillé d'argent de la Coupe du monde, Yevguen Zvonok est décédé à Tchernihiv. L'athlète âgé de 22 ans a été tué lors d'une frappe aérienne russe.

Yevguen Zvonok / Photo : Comité des sports d'Ukraine, Facebook

09.03

Une frappe aérienne russe sur la ville de Soumy a tué Artem Pryimenko, multiple champion d'Ukraine du combat sambo, âgé de 16 ans.

Selon l’entraineur du samboïste, toute la famille d’Artem a été tuée : « Papa, maman, grand-mère et deux jeunes frères Yegor et Kyrylo sont morts avec lui ».

Artem Pryimenko

11.03

Le 11 mars, le footballeur de 16 ans du club junior de Kyiv « Athlète » Dmytro Yevdochenko et sa mère sont morts des balles russes.

Sa famille se déplaçait par le couloir d’évacuation du côté de Tchernihiv, mais la voiture a été pilonné. Sa maman et sa tante ont été tuées sur place et le garçon, comme sa grand-mère, a été blessé à la tête. Puis, il est décédé à l'hôpital.

Dmytro Yevdochenko

13.03

Oleksandre Ivachtchyk, un attaquant de la Ligue Kyiv-Sviatochynsky, a été tué par les occupants russes à Irpine. Il était détenteur de nombreux titres, reconnu à plusieurs reprises comme le meilleur joueur lors de ses matchs dans plusieurs équipes de district. Il a également joué au football en salle.

Oleksandre Ivachtchyk / Photo : Football de Kyiv-Sviatochynsky, Facebook

14.03

Volodymyr Stelmakh, joueur du club de rugby « Rivné », est mort en défendant la capitale ukrainienne contre l'agresseur russe.

Volodymyr Stelmakh / Photo : Fédération ukrainienne de rugby

15.03

Le 25 février, lors d’une frappe russe sur Melitopol, le missile des occupants a explosé au-dessus de la maison de Viktor Katanchyk, athlète ukrainien de 18 ans. Il a été touché par de multiples éclats. Le jeune homme a été transporté à l'hôpital, où les médecins ont effectué une opération d'urgence, mais pour un rétablissement ultérieur, Victor a dû être hospitalisé dans la clinique de neurochirurgie de la capitale, ce qui était impossible dans des conditions d'hostilités actives.

Dans 19 jours, le 15 mars, le club de floorball Skala, où jouait Victor, a informé de la mort du jeune athlète.

Viktor Katanchyk / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine

17.03

Yevguen Obedinsky, ex-capitaine de l'équipe nationale ukrainienne de water-polo, multiple champion d'Ukraine et maître des sports, est décédé dans la ville de Marioupol. L’athlète de 39 ans a été tué par des occupants russes alors qu'il était sur le balcon de son appartement. À Marioupol, les habitants des immeubles étaient de garde sur leurs balcons pendant deux heures pour signaler à temps un incendie ou une destruction qui aurait pu se produire au cours du bombardement.

Yevguen Obedinsky / Photo: Fédération ukrainienne de water-polo, Facebook

18.03

Une autre triste nouvelle est venue ce jour-là de l’Association ukrainienne de football : « Serguiy Chestak, militaire des Forces armées ukrainiennes et attaquant du club de football Tcherkaski Kozaky, est mort dans une bataille près de Volnovakha, région de Donetsk ».

Serguiy Chestak

23.03

À Marioupol, une gymnaste ukrainienne âgée de 11 ans, Katya Dyachenko, est morte sous les décombres de sa maison directement touchée par un obus russe.

Katya Dyachenko

Le Khersonien Ivan Chtchokine, âgé de 25 ans, est mort au cours d’un des combats pour Marioupol. Il était élève à l'école d'aviron de Kherson, médaillé aux compétitions panukrainiennes chez les adolescents.

Ivan Chtchokine / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine

Le célèbre combattant ukrainien d'arts martiaux mixtes, Yegor Birkoun, membre de l'équipe nationale ukrainienne UFMMA, a été tué par des envahisseurs russes lors de la défense de Marioupol.

Yegor Birkoun / Photo : Fédération ukrainienne des arts martiaux mixtes, Facebook

25.03

Le 25 mars, un athlète ukrainien originaire de Krementchouk, Maksym Kagal, membre du régiment Azov, a été tué alors qu'il défendait Marioupol contre les envahisseurs russes. Il était le premier champion du monde de kickboxing ISKA, chez les adultes, au sein de l'équipe nationale d'Ukraine.

Maksym Kagal / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine

La Fédération ukrainienne de rugby a annoncé la triste nouvelle du décès du joueur de rugby Serguiy Smirnov. Il a été tué par des soldats russes dans la ville-héros d'Irpine.

Serguiy Smirnov / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine

26.03

Igor Soukhikh a été tué lors d’une bataille à Irpine. Il était maître des sports de l'Ukraine de classe internationale dans le pentathlon militaire et le combat au corps à corps, vainqueur et médaillé des championnats d'Ukraine, d'Europe et du monde, joueur de l'équipe de football ATO-Irpine, ancien combattant de l’Opération antiterroriste dans l'est de l'Ukraine (ATO).

Avant le jour fatal, Igor a sauvé deux citoyens blessés d'Irpine, puis il a pu évacuer plus de 20 personnes de la ville occupée par l’armée russe.

Igor Soukhikh / Photo : t.me/markushyn

27.03

L'haltérophile de Zaporijjia, Atanas Ivanov, est mort dans une bataille avec des forces ennemies à Marioupol. L’athlète a été plusieurs fois vainqueur et médaillé des championnats municipaux et régionaux, et a également participé aux championnats d'Ukraine.

Il a été honoré de l'Ordre « Pour le courage » du degré III à titre posthume.

Atanas Ivanov / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine

29.03

Le célèbre coach de boxe pour les enfants, Olexiy Djounkovsky, a été tué par des envahisseurs russes à Irpine, a informé la Fédération ukrainienne de boxe. Selon des connaissances de l'entraîneur, Djounkovsky a été fusillé par des militaires russes dans la salle de boxe.

Olexiy Djounkovsky a remporté quatre fois des médailles au Championnat du monde parmi les militaires. Après la fin de sa carrière, il est devenu entraîneur pour les enfants et a élevé de nombreux boxeurs célèbres, dont Oleg Lagouta, champion d'Europe 2016 parmi les écoliers.

Olexiy Djounkovsky / Fédération ukrainienne de boxe, Facebook

31.03

Une autre victime des envahisseurs russes est l'entraîneur de l'équipe nationale des écoliers ukrainiens et de l'école de course d'orientation pour les enfants et les jeunes d'Irpine, Oleksandre Cheremet.

Le 25 mars, Oleksandre a été capturé par des rachistes et il n’y avait plus de contact avec lui. Le 31 mars, le corps d'Oleksandre a été transporté à la morgue de Boyarka. Il a reçu cinq balles russes dans la poitrine...

Oleksandre Cheremet / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine

Yuri Nemchenko, arbitre de basket-ball de la Première Ligue et entraîneur pour les enfants, est mort dans une bataille avec les occupants russes près de Goulaypolé, dans la région de Zaporijjia. Il est parti défendre le pays dès les premiers jours de la guerre. Yuri laisse dans le deuil son épouse et ses trois enfants, dont le plus jeune a deux ans.

Yuri Nemchenko / Photo : Fédération ukrainienne de basket-ball, Facebook

02.04

Après la libération de la région de Kyiv, les militaires ukrainiens ont retrouvé dans une fosse commune les corps d’Olga Soukhenko, maire du village de Motyjyn, de son mari et de leur fils Oleksandre Soukhenko, ex-joueur du club de football de la Deuxième Ligue « Chayka ». Ils ont été torturés et tués par les occupants russes.

Oleksandre et ses parents ont disparu le 25 mars. Leur proche, Vladyslav, raconte : « Le 23 mars, l'armée russe est arrivée au domicile de la maire de Motyjyn, Olga Soukhenko. Ils ont d'abord perquisitionné la maison, pris la voiture et sont partis. Ensuite, ils sont revenus chercher Olga et son mari. Quelques jours plus tard, les militaires russes sont venus chercher leur fils ».

Selon Vladyslav, dès le début des hostilités, la famille d’Oleksandre a refusé catégoriquement de quitter le village, « ils savaient que les habitants du village auraient besoin d’aide, ils leur apportaient des médicaments et de la nourriture ».

Oleksandre Soukhenko

Oleksandre Soukhenko et ses parents

03.04

À Boromla, dans la région de Soumy, les troupes russes ont torturé et tué Serguiy Pronevytch, marathonien du Livre des records de l'Ukraine.

Selon la cheffe du Registre national des records, Lana Vetrova, le corps de l’athlète a été retrouvé après la libération de Boromla, une semaine après sa disparition.

Le record de Pronevytch a été inscrit au Registre national des records en 2019 : avec un paquetage militaire complet, il a couru un marathon en 4 heures et 36 minutes.

Serguiy Pronevytch

Un autre marathonien célèbre, Anatoliy Zerouk, est mort en défendant l'Ukraine lors de la bataille pour la ville d'Olechky, dans la région de Kherson.

Le maître des sports de classe internationale de Vinnytsia était recordman du marathon, vainqueur des compétitions internationales. Le président ukrainien l’a honoré de l'Ordre « Pour le courage » du degré III (à titre posthume).

Anatoliy Zerouk / Photo : tsn.ua

05.04

Selon la Fédération ukrainienne de boxe, le boxeur Yuri Vorona, âgé de 25 ans, est mort au combat avec les occupants russes près de Tchernihiv. Son corps a été retrouvé après la libération de la région.

Yuri Vorona / Photo : Fédération ukrainienne de boxe, Facebook

07.04

La guerre déclenchée par la Russie a ôté la vie de Dmytro Sydorouk, médaillé d'argent des Jeux Invictus à Toronto, entraîneur des équipes nationales des Jeux Invictus et des Warrior Games (tir à l'arc), juge des sélections et concours nationaux.

Dmytro Sydorouk / Photo : Département de la jeunesse et des sports de l'administration régionale de Lviv, Facebook

Le 7 avril, un missile russe a tué Vladyslav Chapovalov, un cadet de 19 ans de l’Université nationale de l'armée de l'air de Kharkiv.

Vladyslav était engagé dans le sport des kettlebells, était candidat au maître des sports de l'Ukraine et vainqueur de nombreuses compétitions.

En ce jour tragique, l'athlète était de garde dans un hôpital militaire. Il a appelé ses parents et leur a dit que tout allait bien. Malheureusement, plus tard dans la soirée, l’hôpital a été touché par un missile ennemi et Vladyslav a succombé à ses blessures sur place.

Vladyslav Chapovalov / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine, Facebook

14.04

Un jeune sportif de 23 ans, Yuri Louchechko, est mort en défendant l'Ukraine contre les troupes russes. Dès son enfance, le jeune homme s'est engagé dans la dynamophilie (force athlétique), a remporté de nombreuses compétitions, puis a changé la barre en mitrailleuse et défendait sa patrie jusqu'au son dernier souffle.

Yuri Louchechko / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine

17.04

Étant soldat du régiment Azov, l'athlète et musicien d'Ivano-Frankivsk Taras Lavriv est décédé à Marioupol. Il était directeur de l'école d'art pour les enfants dans la ville de Dolyna, fondateur et directeur d’une école de combat hopak (art martial cosaque d'Ukraine) et du club local d'aïkido.

Taras Lavriv / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine

20.04

Ivan Bidnyak, vice-champion d'Europe 2013 de tir dans la catégorie pistolet 10 mètres, a été tué par des orks russes lors de violents combats dans le district de Beryslav, dans la région de Kherson.

L’athlète de 36 ans faisait partie de l'équipe nationale aux championnats du monde et d'Europe. En 2012, lors du Championnat du monde de tir sportif, il s’est classé 7e et a remporté la première licence ukrainienne pour les Jeux olympiques de 2012.

Ivan Bidnyak / Photo : tsn.ua

21.04

Les envahisseurs russes ont tué un membre de l'équipe nationale ukrainienne de tir sportif, Yegor Kiguitov. L'Ukrainien de 21 ans était étudiant de deuxième année au Collège olympique Ivan Piddoubny.

Auparavant, Yegor s’est retrouvé sous le feu d’un LRM Grad russe. Un obus a frappé le sous-sol où il tentait de se cacher et un incendie s'y est déclaré. L'athlète a subi de graves brûlures, mais a refusé de suivre une réhabilitation complète et est retourné au front, où il a trouvé la mort.

Yegor Kiguitov / Photo : Ministère de la jeunesse et des sports de l'Ukraine

Cette guerre impitoyable a déjà coûté la vie à de nombreuses personnes talentueuses et ambitieuses, mais elle n'enlèvera jamais le désir des Ukrainiens de gagner, car nous sommes sur notre terre. Gloire à l'Ukraine ! Gloire aux héros !

Kristina Humenna


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-