Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 68

Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 68

Ukrinform
L’évacuation des civils depuis des locaux d’Azovstal, usine principale de la ville de Marioupol devenue un abri pour plusieurs centaines de personnes se poursuit aujourd’hui. Les forces de l’ordre ukrainiennes et les organisations internationales dénoncent de nouveau les crimes de guerre commis par les Russes en Ukraine.  

Militaire :

  • L'armée ukrainienne a détruit deux patrouilleurs russes. Ces bateaux de classe Raptor ont été abattus à l'aide de drones turcs. La Russie n'a pas confirmé l'information. L'île des Serpents, au large de laquelle ils ont été abattus, est située en mer Noire, au sud-ouest de l'Ukraine, et est devenue un des emblèmes de la résistance ukrainienne.

Crimes de guerre :

  • Les forces russes ont tiré sur des véhicules civils lors de trois incidents distincts dans les régions ukrainiennes de Kyiv et de Tchernihiv, tuant six civils et en blessant trois autres, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Dans un des cas, elles ont extrait un homme d’une camionnette et l’ont sommairement exécuté.
  • Le 1er avril, les frappes russes ont tué quatre civils dans la ville de Lyman, région de Donetsk, a annoncé Pavlo Kyrylenko, gouverneur de la région de Donetsk.
  • Le 1er avril dans la soirée, les troupes russes ont déployé des systèmes d’artillerie pour tirer sur la ville d’Orikhove, région de Zaporijjia. Dans cette attaque, deux civils ont été tués et quatre autres blessés.
  • À Lyssytchansk, dans la région de Louhansk, un bâtiment de gymnase, qui fait partie du patrimoine architectural belge de la ville, a été incendié à la suite des tirs ennemis, a informé lundi le chef de l'administration militaire régionale, Serguiy Gayday.
  • L'armée russe a dérobé d’inestimables vestiges de la civilisation antique des Scythes au musée d’histoire régionale de Melitopol, dans le sud de l’Ukraine.
  • Plus d’un mois après le retrait des troupes russes de la région de Kyiv, les forces de l’ordre ukrainiennes continuent de découvrir des corps de civils tués par les occupants.
  • À Odessa, une frappe de missile russe a endommagé des infrastructures de la ville, notamment un édifice religieux. L’attaque ennemie a fait des morts et des blessés, a fait savoir le service de presse du conseil municipal se référant au commandement opérationnel « Sud ».

Crise humanitaire :

  • Des réfugiés de la ville de Marioupol arrivent dans le secteur de Zaporijia, en Ukraine. Une centaine de personnes ont déjà été évacuées ce week-end depuis l'immense aciérie Azovstal, dernière poche de résistance ukrainienne de ce port stratégique du sud du Donbass presque entièrement sous contrôle russe.
  • Le régiment Azov a partagé une vidéo montrant l’évacuation des civils depuis des locaux d’Azovstal, usine principale de la ville de Marioupol devenue un abri pour plusieurs centaines de personnes.
  • À travers l'Europe, des récits de tentatives d'exploitation, des cas possibles de trafic émergent. Il n'y a pas encore de cas confirmé en Pologne par exemple, mais aux Pays-Bas, « nous avons recensé trois victimes potentielles de traite venues d'Ukraine », relève Brian Varma, responsable du centre de coordination contre le trafic d'êtres humains. L'association de protection des femmes, en République tchèque, a été alertée sur des recrutements de réfugiées d'Ukraine pour de la prostitution. « Il y a des choses qui sont organisées, on va les détecter dans quelques semaines ou mois », estime le directeur de l'ONG Payoke, Klaus Vanhoutte.  

Politique :

  • Le Danemark annonce la réouverture de son ambassade à Kiev, en signe de soutien à l'Ukraine contre l'invasion russe, lors d'une visite surprise de son ministre des Affaires étrangères, Jeppe Kofod. « C'est un symbole très fort du soutien danois à l'Ukraine et au peuple ukrainien que de rouvrir les portes de l'ambassade du Danemark aujourd'hui  », a déclaré ce dernier, cité dans un communiqué.
  • Israël fustige les propos de Sergueï Lavrov, qui affirme qu'Hitler « avait du sang juif ». Le ministre des Affaires étrangères russe a fait cette déclaration sur une chaîne italienne, dimanche. Moscou affirme que le nazisme est très présent en Ukraine, ce que Volodymyr Zelensky conteste, lui-même étant juif. Le ministre des Affaires étrangères israélien a condamné les propos de son homologue, les qualifiant de « scandaleux, impardonnables et une horrible erreur historique ». Il a convoqué l'ambassadeur russe pour des « clarifications ».

Économie :

  • Environ 4,5 millions de tonnes de céréales ont été bloquées dans les ports ukrainiens. Les exportations ne peuvent pas être effectuées par les voies maritimes fermées en raison de l'invasion militaire de l’Ukraine par la Russie, informe la Radio Svoboda faisant référence à la dpa qui relaie la déclaration du responsable du Programme alimentaire mondial des Nations Unies, Martin Frick.
  • La guerre en Ukraine aggrave une « triple crise alimentaire, énergétique et financière » à travers l'Afrique, selon le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres.

Société :

Sanctions :

  • Un contrat avec le groupe russe Rosatom pour construire un réacteur nucléaire dans le nord de la Finlande a été annulé en raison des risques supplémentaires liés à l'invasion russe de l'Ukraine. « La guerre en Ukraine a aggravé les risques du projet », justifie le consortium Fennovoima dans un communiqué, invoquant également les « importants retards et l'incapacité » de Rosatom « à faire aboutir » le chantier du réacteur Hanhikivi-1.
  • L'Union des associations européennes de football (UEFA) annonce également que la Russie est exclue de l'Euro 2022 féminin, qui se déroulera du 6 au 31 juillet en Angleterre. Elle sera remplacée par le Portugal. « Aucun club russe ne participera à la saison 2022-2023 des compétitions interclubs de l'UEFA », a fait savoir l'UEFA dans un communiqué.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-