Le décès de Dmytro Tymtchouk : que sait-on pour le moment?

Le décès de Dmytro Tymtchouk : que sait-on pour le moment?

Ukrinform
Hier 19 juin 2019, Dmytro Tymtchouk, député ukrainien, a été retrouvé mort dans son appartement à Kyiv. Il a été mortellement blessé d’une balle dans la tête.  

Son décès tragique a littéralement bouleversé l’Ukraine et a suscité de nombreuses rumeurs. 

Pour le moment, la police privilégie trois versions du fait : la manipulation imprudente d’une arme, le suicide et le meurtre.

Qui était Dmytro Tymtchouk?

Dmytro Tymtchuk est né le 27 juin 1972 en Russie. Il a fait son service militaire, est devenu lieutenant-colonel de réserve, plus tard, il a travaillé comme journaliste militaire. Dmytro est devenu très connu pour avoir couvert l'annexion de la Crimée par la Russie ainsi que l'agression russe dans le Donbass. Il a fondé le groupe « Résistance d’information » et est devenu directeur du Centre des études politico-militaires. Il couvrait régulièrement la situation dans les territoires occupés.

En 2014, Dmytro Tymtchuk a été élu à la Verkhovna Rada lors de la huitième convocation, il était membre de la faction du Front populaire.

L’accident dû à la manipulation imprudente d’une arme?

Il s’agit bien de la première version du décès de Tymtchouk, diffusée par Anton Herachtchenko, député ukrainien du parti « Front populaire ».

« Il y a une heure, à son domicile, mon ami et patriote de l’Ukraine, Dmytro Tymtchouk, s’est mortellement blessé lors du nettoyage de son arme », a-t-il écrit sur sa page Facebook. Cependant, quelques temps plus tard, Anton Herachtchenko a modifié son message. Il a ajouté : probablement, car 12 heures après l’accident mortel, la police n’a pas confirmé cette version qui est vivement critiquée par plusieurs experts.

Dmytro Tymtchouk était un officier de réserve, un expert militaire et parfaitement au courant des règles de manipulations des armes au moment du nettoyage: le magasin est retiré, donc il n’y a plus de cartouche dans la chambre.

Igor Romanenko, expert militaire, estime que la version sur la manipulation erronée d’une arme est fausse. « Si c’était une arme de récompense, alors, il s’agirait très probablement d’un pistolet. Tymtchouk était militaire, il a donc probablement reçu des instructions répétées sur le maniement des armes. Lorsque le nettoyage est terminé, la première action consiste à sortir le magasin où se trouvent les cartouches. Cependant, il peut arriver qu'une cartouche puisse entrer dans la chambre et y rester », a-t-il déclaré dans un commentaire accordé à l’édition « Glavkom ».

Selon Romanenko, même si une cartouche est restée dans la chambre, généralement, avant le nettoyage d’une arme, on déclenche l'obturateur et, guidant le pistolet en l'air (à la fenêtre, au sol, n'importe où, mais pas sur soi-même), on effectue un tir de contrôle et uniquement après, on démonte l'arme sur les éléments. Chaque élément est nettoyé séparément.

« C'est un non-sens, je ne le crois pas. Pour pouvoir tirer, il faut que la cartouche reste dans la chambre et tourner une muselière sur soi-même. Lorsque les armes sont en cours de nettoyage, elles ne sont pas dirigées sur vous, mais dans le sens opposé », a-t-il souligné en ajoutant que Dmytro Tymtchuk était un militaire de carrière, donc, il possédait sans doute des compétences pour manipuler les armes.

«Pourrait-il arriver que la personne qui était dans l’armée n'ait pas sorti les cartouches pendant la procédure habituelle?», s’interroge Yuriy Mikhaltchychyn, membre du parti « Svoboda ».

« Dmytro Tymtchuk était un soldat professionnel. Il ne buvait pas d’alcool. La version du tir au hasard semble douteuse ... Tu vas nous manquer », a écrit Oleg Slobodyan, adjoint chef du Service des garde-frontières de l’Ukraine, sur sa page Facebook.

Le suicide?

Rapidement après la tragédie, la compagne de Dmytro Tymtchuk a donné un commentaire aux journalistes dans lequel elle a parlé de ses derniers jours.

Selon elle, cette dernière nuit, Tymtchuk ne s’est endormi qu’à 4 heures du matin. « Pendant ces dernières semaines, Dmytro était de mauvaise humeur, il lui arrivait de boire. Il disait qu’il était fatigué, que la vie n'avait pas de sens et qu'il ne comprenait pas quoi faire. Le jour de son décès, il tournait en rond dans l’appartement en tenant son pistolet dans la main. Il était très pessimiste concernant la situation actuelle, sa place et son rôle dans la vie, dans la politique », a-t-elle raconté.

Sa femme affirme qu’au moment où elle a entendu le tir, elle était dans la cuisine et Dmytro dans la chambre. Quand elle est entrée dans la chambre, elle l’a vu par terre avec une balle dans la tête.

Selon certaines informations, Dmytro Tymtchouk ne trouvait plus sa place dans la vie politique de l’Ukraine : dans quelques semaines, il devrait rendre son mandat de député, mais aucun parti ne lui avait proposé de le représenter aux futures élections.

Le meurtre?

Après la triste nouvelle, Andriy Teterouk, député du « Front populaire » et chef de la faction « Front populaire » à la Rada, a accordé un commentaire aux journalistes dans lequel il a souligné le rôle de Dmytro Tymtchouk dans la couverture de l’information concernant l’agression de la Russie contre l’Ukraine.

« En tant qu'officier, je ne pense pas personnellement qu'il s'agisse d'un accident dû au nettoyage de son arme. Dmitry Tymchuk, homme d'État depuis 2014, a couvert avec beaucoup de soin et de professionnalisme l’implication des généraux et des divisions de l’armée régulière russe dans l’agression contre l’Ukraine. Tout cela nous permet de prendre en compte la version du meurtre en suicide déguisé », a-t-il ajouté.

Il a également exprimé le souhait que la police mène une enquête approfondie concernant cet accident, étudie tous les détails dans les plus brefs délais et découvre la vérité du mobile de la mort du parlementaire.

Dmytro Oumanets, général des Forces armées de l’Ukraine et président du Conseil de surveillance de l'Association des fabricants d'armes et de matériel militaire d'Ukraine, a également rejeté la version d’une manipulation imprudente d’arme.

« On aurait pu le forcer à se suicider, je n’exclus pas cela. Je n'exclus pas le meurtre non plus. Mais surtout pas une manipulation négligente de son arme», a-t-il souligné.

Selon le général, la mort de Tymtchuk peut être directement liée au changement de pouvoir en Ukraine. « Dès qu’il y a un changement de pouvoir en Ukraine, c'est ainsi que commence le «  maniement imprudent des armes » .... Ce fut le cas de Yuriy Kravtchenko, ministre de l’Intérieur à l’époque du président Léonid Koutchma, le cas de Georgiy Kirpa, ministre des Transports et de l’Infrastructure encore sous Koutchma, ce fut également le cas de Mykhaylo Tchetchetov, député à l’époque de Victor Ianoukovitch. Tout se répète», a-t-il souligné.

Le 19 juin, dans la soirée, la police a déclaré que quelques objets de valeur auraient disparu de l’appartement de Tymtchuk. « Au cours de l'enquête, une personne proche du député décédé, a déclaré l'absence probable de plusieurs bijoux », peut-on lire dans le communiqué, publié sur le site de la Police nationale ukrainienne.

Si la version du meurtre se confirme, alors le décès tragique du député s’inscrirerait sur une longue liste de non-résolus ces 5 dernières années en Ukraine. Pavel Cheremeta, journaliste, Maxime Chapoval, colonel du Service de sécurité d’Ukraine, Timur Makhauri, volontaire, ancien combattant, Iryna Nozdrovska, activiste et défenseuse des droits de l’homme.

Pour le moment, la police ne privilégie aucune version. Cependant, il est très important que le décès de Dmytro Tymtchuk fasse l’objet d’une enquête policière très scrupuleuse pour éviter toute spéculation autour de cette tragédie et pour qu’il n’allonge pas la liste déjà bien trop longue des meurtres non-résolus qui ont secoué l’Ukraine au cours de ces 5 dernières années.

eh

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-