L’arrestation de Saakachvili : tous les détails (photos) - information en direct

L’arrestation de Saakachvili : tous les détails (photos) - information en direct

220
Ukrinform
Ce matin, l'édition «Liviy Bereg » a informé que vers 8h00, Mikheil Saakashvili était monté sur le toit de sa maison, rue Kostelna, près du Maidan, et menaçait de sauter à cause d’une perquisition chez lui.

17h23. Saakachvili a déclaré qu’il resterait sous la Rada. « Pour le moment, je reste ici, avec le peuple ukrainien, tant que ces falsificateurs n’auront pas été licenciés », a-t-il souligné.

16h15. Devant la Rada, Mikheil Saakachvili exige le licenciement de Yuriy Loutsenko, Procureur général et Vassyl Gritsak, chef du Service de sécurité de l’Ukraine.

16h07. Rouslan Tchornoloutskiy, avocat de Saakachvili a déclaré qu’il n’avait pas pu voir les documents justifiant une tentative d’arrestation de Saakachvili.

15h49. Suite aux protestations au centre de Kyiv, neuf personnes ont été arrêtées et transférées au commissariat. Cette information a été communiquée par Oxana Blychtchyk, porte-parole de la Police de Kyiv.

15h40. L’Ambassade des États-Unis a exhorté le gouvernement ukrainien à éviter les violences liées à aux événements concernant l’arrestation de Mikheil Saakachivili. « Nous savons que monsieur Saakachvili a été arrêté et que les protestations se prolongent au centre de Kyiv. Nous exhortons les deux parties à faire baisser les tensions et à éviter les violences », peut-on lire sur le compte Twitter de l’Ambassade.

15h12. Arsen Avakov, ministre de l’Intérieur de l’Ukraine, estime que Mikheil Saakachvili devrait respecter la loi et répondre aux accusations au lieu de provoquer des affrontements. Le ministre l’a noté sur sa page Twitter : « Tout conflit ne peut être résolu que par un seul moyen : tant qu’il n’y a pas de décision du tribunal, tout ce qui se passe ne sera pas résolu. Saakachvili devrait obéir à la loi, passer par une procédure légale et répondre aux accusations au lieu de provoquer du sang et des affrontements ».

14h59. Mikheil Saakachvili accompagné d’environ 2 000 partisans sont arrivés devant le bâtiment de la Rada Suprême de l’Ukraine où l’ancien président géorgien a exigé l’adoption d’une loi sur l’impeachment.

Le bâtiment est entouré de quelques centaines de policiers. Les protestataires crient : « Bande dehors », « Impeachment », « Honte ».

14h06. Une colonne menée par Mikheil Saakachvili se dirige vers le quartier gouvernemental, espérant arriver jusqu’à la Rada et le Bureau du Président.

13h54. Selon Yuriy Loutsenko, Procureur général de l’Ukraine, le passeport de Saakachvili, qui avait disparu, a été retrouvé lors d’une perquisition chez Severione Dangadze.

13h51. Les partisans de Mikheil Saakashvili ont réussi à sortir leur leader de la voiture où il se trouvait en  brisant une vitre et fracturant une porte. Après sa « libération », Saakachvili a tenu un discours.

13h50 Selon Yuriy Loutsenko, Procureur général de l’Ukraine, Severione Dangadze, présumé proche de Saakachvili, qui aurait demandé l’argent à Serhiy Kourtchenko, a été arrêté par les forces de l’ordre ukrainiennes au moment où il devait traverser la frontière avec la Russie.

13h23. Les policiers ont essayé de libérer un chemin sur la rue Tryochsvyatytelska et tenter de repousser deux voitures qui la bloquaient, mais les partisans de Saakachvili les en ont empêchés.

Entre outre, les activistes ont démantelé la clôture en bois qui se trouvait près de la rue  et l’ont  utilisée pour  barrer la route en improvisant une barricade.

Dans la rue, on compte 500 partisans de Saakachvili et à peu près le même nombre d'agents de la force publique.

13h13. Selon Yuriy Loutsenko, Procureur général de l’Ukraine, pour le moment il ne s’agit pas de déporter ou d’extrader Mikheil Saakashvili, mais uniquement de l’interroger.

12h46.Le Procureur général de l’Ukraine : Saakachvili a reçu 500 000 dollars de Serhiy Kourtchenko.

Yuriy Loutsenko, Procureur général de l’Ukraine a déclaré que Saakachvili aurait reçu de Serhiy Kourtchenko, homme d’affaires ukrainien, proche de la famille de Victor Yanoukovitch, 500 000 dollars pour organiser des manifestations.

« Nous avons déterminé qu’un citoyen, Severione Dangadze, proche de Saakachvili, en accord avec ce dernier, s’est adressé à Serhiy Kourtchenko, qui se cache de la justice ukrainienne à Moscou pour lui demander de financer des activités de Saakachvili en échange d’intérêts de membres d’une organisation criminelle. Nous avons constaté que la partie russe a transmis à l’entourage de Saakachvili une somme de 500 000 de dollars, dont la moitié a été transmise directement à Severione Dangadze. Cette information nous avait été communiquée par des citoyens ukrainiens qui se trouvaient à Moscou et qui avaient témoigné dans le cadre de cette enquête », a-t-il déclaré.

Il assure que l’enquête est arrivée à sa conclusion, que Kourtchenko finançait Saakachvili dans l’objectif « de faire un coup d’État pour saisir le pouvoir et contribuer à arrêter les poursuites pénales contre les membres de cette organisation criminelle ».

Луценко

11h53. Les affrontements se poursuivent sur Tryochsvytytelska, la police lance des gaz lacrymogènes. La route vers la place de l’Europe est bloquée par plusieurs centaines de personnes. Une nouvelle colonne de la Garde nationale s’approche vers la rue Tryochsvytytelska. Certains partisans de Saakachvili ont provoqué une bagarre avec Des policiers ont riposté par des  gaz lacrymogènes. Quelques personnes sont montées sur une voiture garée à côté et exhortent les gens à ne pas laisser passer la voiture.

11h30. Des représentants du « Bloc Petro Porochenko » à la Rada veulent le rapport des chefs du Bureau national anti-corruption, du Bureau du Procureur anti-corruption, du Bureau du Procureur général et du Service de sécurité de l’Ukraine sur la situation Mickael Saakachvili.

Cette information a été communiquée par le chef du parti au parlement, Arthur Herasimov. Il a aussi affirmé qu’il y aurait eu des preuves que l’équipe de Saakachvili aurait été financée par des personnes proches de l’ancien président ukrainien Victor Yanoukovitch.

11h10. Des affrontements entre des partisans de Saakachvili et les forces de l’ordre continuent. Des partisans de l’ancien gouverneur de la région d’Odessa bloquent la sortie de la voiture avec leur leader à l’intérieur. Ce blocus se transforme en échauffourées avec les policiers. La voiture est stationnée sur la rue Tryochsvyatitelska.

10h47. Le service de Sécurité de l’Ukraine annonce que Saakachvili sera interrogé par ses enquêteurs. « Le 5 décembre 2017, les agents du SBU avec le Bureau du Procureur général de l’Ukraine ont arrêté Mikheil Saakashvili à sa résidence à Kyiv dans le cadre de l’article 256 du Code pénal de l’Ukraine-Contribution aux membres d’organisations criminelles et dissimulation de leurs activités criminelles-», peut-on lire dans le communiqué du SBU »

10h26.Markiyan Galabala, avocat de Saakachvili, a déclaré que son client est accusé de collaborer au fonctionnement d’un groupe criminel. « Je détiens une information, confirmée oralement, précisant que Saakachvili est accusé de participation aux activités d’un groupe criminel », a-t-il déclaré.  L’avocat de Saakachvili assure que les forces de l’ordre ne l’autorisent pas à voir son client.

10h13.Ce matin, les forces de l’ordre sont entrées chez Mikheil Saakashvili, rue Kostelna, pour entreprendre une perquisition. Les partisans de Saakachvili se sont alors rassemblés devant chez lui. Des affrontements entre ces derniers et les forces de l’ordre ont alors commencé.

Quelques temps plus tard, les forces de l’ordre ont fait sortir Saakachvili et l’ont installé dans un mini-van qui l’attendait.

Le van a commencé à s’avancer, les policiers ont repoussé les partisans de Saakachvili pour lui assurer un  passage. Ils ont alors renversé des poubelles pour empêcher le bus de passer, en criant « Honte » et en exhortant les manifestants à renverser des voitures garées le long de la rue. Plusieurs affrontements ont déjà eu lieu.

09h55. Larisa Sagane, attachée de presse de Yuriy Loutsenko, Procureure générale de l’Ukraine, annonce que le Bureau du Procureur enquête chez Mikheil Saakashvili, ancien président géorgien et ancien gouverneur de la région d’Odessa. « Le Bureau du Procureur général mène actuellement une enquête avec le renfort du Service de sécurité de l’Ukraine. Un point, c’est tout », a-t-elle déclaré.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-