Covid-19 : un nouveau variant « Omicron » détecté en Afrique du Sud est classé « préoccupant » par l'OMS

Covid-19 : un nouveau variant « Omicron » détecté en Afrique du Sud est classé « préoccupant » par l'OMS

Ukrinform
Un nouveau variant du coronavirus détecté pour la première fois en Afrique du Sud a été classé « préoccupant » vendredi par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui l’a baptisé « Omicron ».

Cette information a été communiquée par l’ONU.

« Le variant B.1.1.529 a été signalé pour la première fois à l’OMS par l’Afrique du Sud le 24 novembre 2021 (…). Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont certaines sont préoccupantes », a déclaré le groupe d’experts chargé par l’OMS de suivre l’évolution de la Covid-19.

Le groupe d'experts s'est réuni vendredi à Genève pour évaluer le nouveau variant et échanger sur l’impact de ce variant en ce qui concerne l’efficacité des vaccins et les traitements actuels contre le coronavirus. « L’Afrique du Sud a demandé la convocation de cette réunion d’urgence afin de discuter des implications du nouveau variant », a précisé le porte-parole de l’OMS, Christian Lindmeier.

A l'issue de cette réunion, l'OMS a annoncé que le nouveau variant était classé « préoccupant » et baptisé « Omicron ».

Le nouveau variant a été signalé également au Botswana en petit nombre, selon l’OMS. Mais des cas ont déjà été identifiés à Hong Kong et Israël, selon des informations des médias.

L'OMS a déconseillé, vendredi, aux pays d’imposer des restrictions de voyage liées au nouveau variant du nouveau coronavirus. « À ce stade, la mise en œuvre de mesures relatives aux voyages est déconseillée », a déclaré lors d’un point de presse régulier de l’ONU à Genève, Christian Lindmeier, avant la réunion du groupe d’experts.

« L’OMS recommande aux pays de continuer à appliquer une approche scientifique et fondée sur les risques lors de la mise en œuvre des mesures relatives aux voyages, conformément aux recommandations temporaires du Comité d’urgence », a-t-il ajouté.

Plusieurs pays d’Europe et d’Asie ont renforcé les restrictions sur les voyageurs étrangers en provenance d’Afrique du Sud. Des pays ont même annoncé une mesure similaire visant la venue de voyageurs des pays voisins, notamment la Namibie, le Lesotho, le Zimbabwe et le Botswana.

Sur un autre plan, l’agence onusienne estime qu’il faudra encore quelques semaines pour comprendre le niveau transmissibilité du nouveau variant.

« Il nous faudra quelques semaines pour comprendre l’impact de ce variant. Les chercheurs travaillent pour mieux comprendre les mutations et ce qu’elles pourraient signifier en termes de transmissibilité ou de virulence du variant, et quelles pourraient être les effets sur les outils de diagnostics, les traitements et les vaccins », a dit le porte-parole.

Près de 100 séquençages du variant ont été signalés depuis le 11 novembre dernier et les premières analyses montrent que ce variant présente certaines mutations qui doivent faire l’objet d’études plus approfondies. Jeudi déjà, l’OMS avait affirmé qu’il « faudra quelques semaines pour comprendre l’impact de ce variant sur tout vaccin potentiel ».

« Nous ne savons pas encore grand-chose à ce sujet. Mais ce variant comporte un grand nombre de mutations et avec autant de mutations, cela peut avoir un impact sur la façon dont le virus se comporte », a déclaré la Responsable technique de l’OMS pour la Covid-19, Dre Maria Van Kerkhove, lors d’une réunion en ligne sur les réseaux sociaux.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-