Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 22

Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 22

Ukrinform
La guerre continue de ravager l’Ukraine. Si les combats semblent devenir moins intenses, les troupes russes continuent de frapper les objets d’infrastructure et les quartiers résidentiels des plusieurs villes et villages ukrainiens.

Militaire :

  • Au cours des dernières 24 heures, les forces armées ukrainiennes ont abattu au moins 4 avions et 2 hélicoptères russes, a rapporté Vadym Denysenko, adjoint du ministre de l’Intérieure de l’Ukraine.
  • Selon les informations de l’état-majeur ukrainien, les troupes russes rechercher toujours à atteindre les frontières administratives des régions de Louhansk et de Donetsk, mais sans succès.
  • Depuis le début de la guerre, les militaires ukrainiens ont détruit 444 chars russes, 1 435 véhicules blindés de combat, 201 systèmes d’artillerie, 72 systèmes de lance-roquettes multiples, 43 systèmes de défense anti-aérienne, 86 avions, 108 hélicoptères, 864 véhicules, près de 14 000 militaires russes ont été tués, selon l’état-majeur ukrainien.

Crimes de guerre

  • Ce jeudi matin, des fragments d’un missile russe abattu dans le district de Darnytskyi à Kyiv ont endommagé un immeuble de 16 étages. Dans la soirée, une nouvelle attaque russe a fait au moins deux morts dans le quartier de Svyatochyne à Kyiv. L’obus a atterri dans un entrepôt et un autre a détruit deux voitures civiles.
  • Le parquet régional affirme que des tirs d'artillerie russes ont fait au moins 21 morts et 25 blessés, très tôt jeudi, dans la localité de Merefa, près de la ville assiégée de Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine.
  • Au cours des dernières 24 heures, 21 personnes, dont 1 enfant, ont été blessées dans les bombardements russes dans la région de Mykolaiv, selon les autorités locales.
  • Les troupes russes continuent à pilonner les localités ukrainiennes dans la région de Donetsk. La nuit dernière, 13 localités se sont retrouvées sous les tirs, dont Marioupol, Pokrovsk, Volnovakha, Avdiivka, Ougledar, Krasnohorivka, Mariinka, Zalizhne, Stepove, Novobakhmoutovka, Verkhnotoretske, Slavne, New-York, plusieurs civils ont été tués et blessés.
  • Les attaques continuent également dans la région de Kharkiv : 49 bombardements russes ont été enregistrés en l’espace de 24 heures.
  • La région de Tchernihiv est également en deuil continue, 53 civils ont été tués dans les bombardements russes dans la ville de Tchernihiv au cours des dernières 24 heures.
  • À Marioupol, 130 personnes ont été retrouvées vivantes sous les décombres du théâtre détruit par une bombe aérienne russe le 16 mars dans l’après-midi.
  • Depuis le début de l’invasion russe, au moins 108 enfants ukrainiens ont été tués.  

Politique :

  • Le ministre des Affaires étrangères turc Mevlüt Cavusoglu est arrivé aujourd’hui en Ukraine pour s’entretenir avec son homologue ukrainien Dmytro Kuleba. Mevlüt Cavusoglu a confirmé que la Turquie pourrait être «l'un des garants» d'un éventuel accord de l’Ukraine avec la Russie.
  • La Russie a rejeté, jeudi, la décision de la Cour internationale de justice, qui lui avait ordonné de mettre fin à son offensive militaire en Ukraine.
  • La France accuse la Russie de « faire semblant » de négocier. Dans une interview au Parisien, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a fustigé la « logique russe [qui] repose sur le triptyque habituel : des bombardements indiscriminés, des soi-disant 'corridors' humanitaires conçus pour accuser ensuite l'adversaire de ne pas les respecter et des pourparlers sans autre objectif que de faire semblant de négocier ».

Économie :

  • La guerre coûtera à l'Ukraine au moins 10% de PIB, selon les premières estimations du FMI, qui redoute jusqu'à 35% de baisse de la production de richesse annuelle. Dans le scénario le plus extrême, celui d'un enlisement du conflit, jusqu'à 18 ans de progrès en matière de développement pourraient être effacés en 12 à 18 mois en Ukraine, selon Achim Steiner, administrateur du Programme des Nations unies pour le développement, affilié à l'ONU. A court terme, le défaut de paiement de l'Ukraine n'est pas envisagé par les institutions internationales. Mais le prix de la guerre pourrait plonger 90% d'Ukrainiens dans la grande pauvreté.
  • La guerre en Ukraine peut provoquer une crise alimentaire mondiale : selon l’agence onusienne FAO, jusqu’à 13 millions de personnes supplémentaires pourraient subir des privations de nourriture. Premiers touchés : les pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie, qui dépendent fortement des céréales venues d’Ukraine et de Russie, parmi les principaux exportateurs au monde.
  • Le réseau électrique ukrainien est désormais «connecté» au réseau européen, a annoncé mercredi Barbara Pompili, la ministre française de la Transition écologique, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2022 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-