Valéria Faure-Muntian :

Valéria Faure-Muntian : "Nous ne résoudrons pas les problèmes ukrainiens à la place de l’Ukraine"

Ukrinform
Valéria Faure-Muntian, présidente du groupe d'amitié « France-Ukraine » à l'Assemblée nationale française, a déclaré à la suite d'une visite dans le pays que la France était prête à aider l’Ukraine, notamment dans les domaines de l’infrastructure, de l’agriculture, des énergies renouvelables et pour le règlement du conflit armé dans l'est du pays.

Elle a fait ces déclarations dans un entretien pour Ukrainska Pravda.

La parlementaire française a souligné que l’Ukraine devrait prendre son destin en main :

"La France ne doit rien à l’Ukraine ! C’est de notre plein gré que nous vous aidons dans cette situation compliquée, que nous soutenons le dialogue. Mais en même temps, l'Ukraine ne doit rien à la France non plus. Votre pays doit se débrouiller seul, doit résoudre ses propres problèmes. Et nous sommes prêts à partager notre expérience, apporter notre expertise. Nous sommes prêts à mettre en oeuvre le traité de Minsk, nous sommes prêts à soutenir le format de Normandie. Nous sommes prêts et nous voulons vous aider, mais nous n'y sommes pas obligés et ne résoudrons pas les problèmes ukrainiens à la place de l'Ukraine", a-t-elle tranché.

Lire aussi : Rencontre du Président ukrainien avec des parlementaires français

Dans son entretien, la députée française a aussi précisé que si l’Ukraine avait envie d’attirer les investissements français, elle devait d'abord combattre la corruption :

"Il y a un fort potentiel de coopération, et, en tant que députée française, j’essaie d’influencer ce domaine, de parler à des investisseurs potentiels. Mais s'ils savent ce qu'est l'Ukraine, alors le premier mot que j’entends est « corruption ».  Je le répète encore une fois: en Ukraine, l'investisseur français a peur de la corruption, pas de la guerre. Et contre toute explication du potentiel de l'Ukraine, j'entends la réponse "corruption ». Si vous faites face à la corruption, alors malgré la guerre, les entrepreneurs viendront  sans problèmes", a-t-elle précisé.

Valeria Faure Muntian a néanmoins souligné que malgré toutes ces problématiques, la France s’interessait à l’Ukraine et la voyait d'une manière positive.

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-