Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 32

Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 32

Ukrinform
L’offensive russe serait définitivement stoppée dans le nord de l’Ukraine ou les troupes ukrainiennes commencent à reprendre du territoire. Selon le conseiller de la présidence ukrainienne, Olexiy Arestovytch, les Ukrainiens espèrent pouvoir « chasser l’ennemi » des régions de Kyiv, Tchernihiv (Nord), Soumy (Nord-Est) et Kharkiv (Est), et annoncer, dans les prochaines semaines, « des victoires et des contre-attaques. »

Militaire :

  • L’armée russe continue d’attirer ses régiments vers la capitale ukrainienne, cependant ils restent dans un positionnement statique, signe de problèmes de capacités et de moyens, selon des experts. L’armée russe poursuit ses rotations et renforts depuis la Biélorussie voisine et la Russie afin de gagner des positions aux abords de la capitale, relève le centre d’analyses américain Institute for the Study of War (ISW) dans une note datée du 26 mars.
  • Pour le moment Russes continuent de pilonné la région de Kyiv : le 26 mars, les tirs d’artillerie  ont fait trois morts et six blessés parmi les civils.
  • Les combats ont déclenché des incendies de forêt dans la zone d'exclusion autour de la centrale nucléaire de Tchornobyl.

  • Selon Oleksiy Arestovych, conseiller de la présidence ukrainienne, l’annonce vendredi par Moscou d’une « concentration de ses efforts sur la libération du Donbass » pourrait entraîner « une aggravation » de la situation autour de Marioupol, port stratégique du sud-est du pays assiégé depuis la fin février, et dans l’ensemble du bassin minier du Donbass.
  • Au nord-est de Kyiv, la ville de Tchernihiv est encerclée par les forces russes et il est impossible d’en évacuer massivement les civils et les blessés, a annoncé son maire, Vladyslav Atroshenko.
  • L’armée ukrainienne a assuré, dans son dernier bulletin publié dimanche à l’aube, que dans le Donbass (Est), dans les zones de Donetsk et de Louhansk, « sept attaques ennemies ont été repoussées » et huit chars russes détruits.
  • La Russie a commencé à détruire les dépôts ukrainiens de carburant et de nourriture, a déclaré Vadym Denysenko, conseiller au ministère de l'Intérieur ukrainien, ce qui signifie que le gouvernement devra disperser rapidement les stocks de ces deux produits.

Crimes de guerre :

  • Le bureau des droits de l'homme des Nations unies a fait savoir dimanche que 1 119 civils avaient été tués et 1 790 blessés depuis le début de l'invasion russe en Ukraine.
  • Une quinzaine de filles et 32 ​​garçons, ainsi que 52 enfants dont le sexe est encore inconnu, figurent au nombre des personnes décédées entre le début de la guerre, le 24 février, et le 26 mars à minuit.L’hôpital des enfants Okhmadit de Kiyv a publié les histoires et les photos de quelques enfants ukrainiens, dont la vie avait été brisée par la guerre.
  • Les Russes ont conduit de force le personnel, les patients de l’hôpital №1 de Marioupol et les civils qui se cachaient dans abri anti-bombes au sous-sol de l’hôpital vers une direction inconnue.
  • Des habitants de la ville de Donetsk occupée par la Russie depuis 2014 affirment qu’ils vu plusieurs centaines d’habitants de Marioupol, y compris des enfants non-accompagnés dans un hôpital et dans des écoles à Donetsk.

Crise humanitaire :

  • Le bureau des droits de l'homme des Nations unies a fait savoir dimanche que 1 119 civils avaient été tués et 1 790 blessés depuis le début de l'invasion russe en Ukraine. Un bilan qui pourrait considérablement s'alourdir, selon l'organisme.
  • Selon l'Unicef, quelque 1,8 million d'enfants se trouvent parmi les personnes ayant fui la guerre en Ukraine. Sur France 24, la directrice d'Unicef France, Ann Avril, explique que le retour à un semblant de vie normal le plus rapide possible est essentiel pour aider les enfants à combattre les traumatismes de la guerre.
  • Ce serait une « culpabilité collective » si rien n'est fait pour aider les civils à Marioupol, ville ukrainienne assiégée par les forces russes, a également déclaré Jean-Yves Le Drian. « Aujourd'hui nous sommes dans la guerre de siège et Marioupol en est l'exemple le plus frappant », a dit le ministre français des Affaires étrangères à l'occasion de la conférence internationale du Forum de Doha.

Politique :

  • Des délégations russe et ukrainienne vont se retrouver à partir de lundi en Turquie pour un nouveau round de négociations en présentiel, a annoncé dimanche David Arakhamia, un des négociateurs ukrainiens.
  • Le territoire séparatiste de Lougansk, dont Moscou a reconnu l'indépendance, pourrait bientôt organiser un référendum pour rejoindre la Russie, a déclaré ce dimanche le leader de ce territoire, Léonid Passetchnik. L'Ukraine a déclaré que l'organisation par la Russie d'un référendum dans le territoire ukrainien occupé de Louhansk n'aurait aucune base légale et appellerait une réponse forte de la communauté internationale.
  • Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a appelé à poursuivre le dialogue avec le président russe, Vladimir Poutine, jusqu'à ce qu'il se rende compte du « prix à payer » pour son invasion de l'Ukraine et qu'il veuille négocier.

Société :

  • Le ministre des Affaires étrangères ukrainien Dmytro Kuleba a appelé à boycotter les magasins Auchan, après que le groupe français a annoncé vouloir maintenir ses activités en Russie, arguant notamment de la nécessité de soutenir le pouvoir d'achat des Russes.
  • Le Pape François a offert une ambulance à l'Ukraine.  « Plus d'un mois est passé depuis le début de l'invasion de l'Ukraine, depuis le début de cette guerre cruelle et insensée, qui comme chaque guerre représente un échec pour tous, pour nous tous », a déclaré le souverain pontife à l'issue de la prière de l'Angélus. 
  • L’invasion russe en Ukraine, outre les conséquences sur les marchés mondiaux de l’alimentation et de l’énergie, peut également avoir des répercussions majeures sur l’agenda climatique mondial, a estimé lundi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2023 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-